Tra­fic de drogue et sé­ques­tra­tion : l’af­faire ren­voyée au 14 août

Le Télégramme - Châteaulin - - BRETAGNE - Lan­nig Ster­vi­nou

T La pré­si­dente du tri­bu­nal de Quim­per de­vait ju­ger, lun­di, sept pré­ve­nus ac­cu­sés d’être à l’ori­gine ou com­plices d’un im­por­tant tra­fic de stu­pé­fiants à Lo­rient, Pa­ris, La­nes­ter (56), Ca­rhaix et Châ­teau­neuf-du-faou. Après un man­dat de dé­pôt pro­non­cé le 20 mai 2019, cer­tains avaient été pla­cés sous contrôle ju­di­ciaire. Seuls les deux Pa­ri­siens aux ca­siers ju­di­ciaires dé­jà bien char­gés, dont l’un d’eux a été diag­nos­ti­qué ré­cem­ment par un psy­chiatre, bi­po­laire pré­coce de type 2, res­taient en dé­ten­tion.

En­le­vé par Daech pen­dant 62 jours

Par­mi ceux dont la bonne conduite et les an­té­cé­dents avaient per­mis le contrôle ju­di­ciaire, deux frères lo­rien­tais d’ori­gine kurde de 27 et 24 ans. Le plus âgé, mal­gré un contexte fa­mi­lial fait d’al­cool et de vio­lence pa­ter­nelle a, se­lon l’ex­per­tise psy­chia­trique, « toutes les ca­pa­ci­tés pour se res­sai­sir ». Chez le plus jeune, en re­vanche, est sou­li­gnée une « fra­gi­li­té psy­cho­lo­gique ».

Un autre des pré­ve­nus est Sy­rien, né dans « une fa­mille ai­sée d’alep ». Béa­trice Du­puis, la pré­si­dente du tri­bu­nal, a te­nu à sou­li­gner que l’homme, au­jourd’hui âgé de 22 ans, a su­bi, dans son ado­les­cence un trau­ma­tisme ma­jeur. À 15 ans, il a été en­le­vé par Daech pen­dant 62 jours contre de­mande de ran­çon. « Il a vu et su­bi des atro­ci­tés », a-t-elle pré­ci­sé. Il s’avère jus­te­ment que, par­mi les faits qui lui sont re­pro­chés, il y a ceux d’en­lè­ve­ment, sé­ques­tra­tion sui­vie de li­bé­ra­tion avant le sep­tième jour sur la per­sonne d’un Brio­chin de 24 ans, à la fois vic­time et pré­ve­nu pour « ac­qui­si­tion, dé­ten­tion, offre ou ces­sion non au­to­ri­sée de stu­pé­fiants ». En somme, les autres au­raient ten­té d’ex­tor­quer au Brio­chin, par la vio­lence, l’ar­gent dû, une dette qu’il ne pou­vait pas ho­no­rer.

Mal­gré la de­mande, d’un pla­ce­ment sous contrôle ju­di­ciaire, des avo­cats des deux pré­ve­nus en­core in­car­cé­rés, le tri­bu­nal a dé­ci­dé de main­te­nir les me­sures de sû­re­té telles quelles d’ici à l’au­dience an­non­cée le 14 août, à 9 h.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.