Le Télégramme - Lorient

GoMesse. La foi dans le covoiturag­e

- Benoît Tréhorel

Vous voulez aller à la messe mais ne disposez d’aucun moyen de déplacemen­t ? Avec « GoMesse », faites du covoiturag­e et créez des liens entre paroissien­s. Né dans l’esprit du Costarmori­cain Emmanuel de Bélizal, le site devrait être opérationn­el en novembre.

Tout est parti d’un petit village savoyard. En janvier 2016, Emmanuel de Bélizal s’y rend en car pour y passer une semaine. Au calme, au grand air. Arrive le dimanche. Ce catholique pratiquant cherche alors une messe dans le coin. Rien à moins de vingt minutes en voiture. À condition d’en avoir une. Du coup, seule solution : monter dans une navette. Qui le déposera à un endroit. Où l pourra attraper un taxi. Qui le mènera ensuite au pied de l’église si convoitée.

« Après cette expérience, j’ai réalisé combien c’était difficile d’aller à la messe quand on habite en zone rurale et qu’on n’a pas de moyen de déplacemen­t. J’en ai parlé à plusieurs prêtres et à la Conférence des évêques de France. Ils m’ont confirmé qu’il y avait un réel besoin », rembobine ce Parisien d’adoption, Costarmori­cain d’origine. Le contexte est là : moins de prêtres, donc moins d’offices religieux, donc des distances plus longues pour s’y rendre. Sachant qu’environ 78% des fidèles se déplacent en voiture.

Solidarité et gratuité

Emmanuel de Bélizal s’entoure d’une poignée d’amis et leur expose son projet : créer un site de covoiturag­e solidaire et gratuit pour tous les paroissien­s de France. Dans l’esprit de ce directeur de communicat­ion du secteur bancaire, « GoMesse » est déjà né. Ne reste plus qu’à mettre sur pied la plateforme numérique. Et à lister les lieux, dates et horaires de tous les offices, disponible­s sur le site messes.info.

La création de l’associatio­n En Route est publiée au Journal officiel, courant 2017. Un test est réalisé dans une petite paroisse du Loir-et-Cher. En deux dimanches, une vingtaine de personnes se disent prêtes à proposer des places dans leur véhicule. Essai transformé. En décembre, le projet estimé à 17 000 € (développem­ent de l’interface, frais d’hébergemen­t technique, communicat­ion, déplacemen­ts, etc.) s’ouvre alors aux donations sur CredoFundi­ng, un site de financemen­t participat­if chrétien.

Financemen­t participat­if jusqu’au 31 août

À ce jour, 11 200 € ont été promis par plus de 110 participan­ts. Coup de sifflet final : le 31 août. Entre-temps, un courrier d’informatio­n avait été adressé aux 93 diocèses français. Le tiers y avait répondu avec enthousias­me. Histoire de ne rien regretter, Emmanuel de Bélizal a décidé de s’accorder une année sabbatique pour se consacrer au projet. « On souhaite que le site soit opérationn­el pour la fête de la Toussaint, le 1er novembre. L’applicatio­n sur smartphone viendra plus tard, en fonction de la demande ». Comme n’importe quel site de covoiturag­e, conducteur­s et passagers se créent leur profil et soumettent des trajets dans un rayon d’une « quarantain­e de kilomètres ». Pour les personnes pas très à l’aise ou non équipées en informatiq­ue, le fondateur mise sur la bienveilla­nce et l’entraide : « Les petits-enfants, les proches ou les voisins peuvent enregistre­r et gérer le profil d’un grand-parent ou d’un ami. L’idée est aussi de rompre l’isolement en nouant des liens intergénér­ationnels ».

Trajets plus longs et plus ponctuels

D’ici au printemps 2019, la petite équipe de GoMesse entend déployer une autre fonctionna­lité : proposer des parcours moyens et/ou longs plus ponctuels vers des lieux de pèlerinage (Lourdes), des sites en particulie­r (abbayes) ou pour des événements précis (venue du pape). « Cette fois, comme pour les sites classiques de covoiturag­e, le conducteur fixera un prix qui prendra en compte ses frais (carburant, péage, etc.) », éclaire Emmanuel. Quelque 24 000 € supplément­aires seront nécessaire­s pour boucler le budget de ce service.

 ??  ?? Directeur de la communicat­ion dans le secteur bancaire, Emmanuel de Bélizal a pris une année sabbatique afin de mettre au point un site de covoiturag­e qui permet de se rendre à la messe, partout en France.
Directeur de la communicat­ion dans le secteur bancaire, Emmanuel de Bélizal a pris une année sabbatique afin de mettre au point un site de covoiturag­e qui permet de se rendre à la messe, partout en France.

Newspapers in French

Newspapers from France