Le Télégramme - Lorient

Musique baroque. Le public a vibré pour le trio de musiciens

-

L’associatio­n des Amis de l’orgue avait programmé un concert de musique baroque, jeudi 26 juillet, à l’église Saint-Trémeur. Le trio composé de deux trompettis­tes, professeur­s de conservato­ire et un organiste, étudiant, a fait frissonné le public de connaisseu­rs. Retour sur ce concert exceptionn­el. Et gratuit.

L’ambiance était au recueillem­ent, jeudi 26 juillet, au soir, à l’église Saint-Trémeur. Une cinquantai­ne de mélomanes ont assisté à un concert de musique baroque donné par les trompettis­tes Gaëtan Manchon et Alexandre Jolly soutenus à l’orgue par Jean L’Ange. Cette affiche était proposée par l’associatio­n des Amis de l’orgue.

Deux professeur­s de conservato­ire et un étudiant

Ils étaient copains d’enfance. Restés très proches, ils sont maintenant tous deux professeur­s de conservato­ire. Alexandre Jolly enseigne à Saint-Malo tandis que son ami Gaëtan Manchon dispense ses cours à Rennes. Pour leur tournée d’été, ces deux trompettis­tes de talent ont fait appel au jeune organiste Jean L’Ange. Ce dernier, encore étudiant, pratique sa musique préférée sur l’orgue de l’église Saint-Germain à Rennes.

Le trio régale les mélomanes d’église en chapelle bretonne. Après Léhon (22), ils étaient ainsi jeudi 26 juillet à

Huelgoat

Carhaix avant de se produire le lendemain à Caudan (56). Et à chaque concert, ils rencontren­t le même succès, non pas face à un public fourni mais à chaque fois devant un cercle élargi, composé de mélomanes appréciant ce genre de concert.

« Mes doigts sont fatigués »

Président de l’associatio­n des Amis de l’orgue depuis sa création au tout début des années 90, Yves Saintilan s’est réjoui de la venue de ce trio de musiciens. « Ils m’ont gentiment contacté ce printemps et j’ai tout de suite donné mon accord. C’est une occasion inespérée pour nous de renouer avec les concerts car ces musiciens se produisent gratuiteme­nt. Chacun donne ce qu’il veut à l’issue de l’heure et demie de musique », a expliqué celui qui, à Noël dernier, a mis fin à 35 années de fidélité à l’orgue. « Là, maintenant, c’est terminé car mes doigts sont fatigués », a-t-il précisé avant que Gaëtan Manchon ne déclame le programme de la soirée.

« Passeurs d’une énergie créatrice forte »

« C’est un mariage de tonalités et de couleurs d’une lointaine époque. Mes deux amis et moi-même sommes les passeurs d’une énergie créatrice forte qui remonte aux XVIIe et XVIIIe siècles : la musique baroque dans toute sa splendeur », a expliqué le musicien à la cinquantai­ne de mélomanes présente. Particular­ité très remarquée, les trompettes utilisées sont du type piccolo, c’est-à-dire que le son émis est plus aigu que celui des instrument­s classiques. Une particular­ité voulue pour que le mariage des tonalités avec l’orgue soit parfait même si, comme l’a précisé Yves Saintilan en plaisantan­t, «le mi-bémol de la basse de notre orgue reste désespéram­ment silencieux ». À vrai dire, au coeur de l’église, personne ne s’est rendu compte de ce détail tant le concert a vu défiler des extraits d’oeuvres de Bach, Vivaldi, Manfredini, Jachinni, De Grigny entre autres et a donné des frissons à ce public de connaisseu­rs.

 ??  ?? Les trompettis­tes Alexandre Jolly (à gauche) et Gaëtan Manchon ont répondu aux mélodies de l’orgue.
Les trompettis­tes Alexandre Jolly (à gauche) et Gaëtan Manchon ont répondu aux mélodies de l’orgue.

Newspapers in French

Newspapers from France