Le Télégramme - Lorient

Damien Touzé en patron

-

C’est une échappée de 150 km qui a conduit Damien Touzé (Saint-Michel Auber 93) vers la victoire de la première des 4 étapes du KBE. Le jeune Normand de 22 ans a su régler le sprint sans difficulté et il entend désormais défendre son maillot de leader jusqu’au bout.

Cette année, la première étape du Kreiz Breizh Élites a repris des allures de « grosse lessive ». Les coureurs avaient des fourmis dans les jambes et le rythme a été élevé dès les premiers kilomètres. Au 31e kilomètre, lors du premier des quatre passages primés pour le classement de meilleur grimpeur, quatre coureurs prennent la poudre d’escampette. On trouve ainsi Lennert Teugels (Cibel Cebon), Fabien Schmidt (Côtes-d’Armor-Marie Morin), Nicolas Prodhomme (Chambéry cycle formation) et le jeune Alan Boileau (Team Pays de Dinan). Le quatuor est rejoint assez vite par trois nouveaux compagnons d’échappée : le champion de Grande-Bretagne Connor Swift (Madison Genesis), Damien Touzé (Saint-Michel Auber 93) et Aurélien Lionnet (CR4C Roanne) ont faussé compagnie au peloton, au moment du premier sprint pour le maillot vert à Glomel, au 52e kilomètre. « Le début de course était très tendu et c’est parti en costaud dans la première bosse. Quand j’ai vu que Fabien Schmidt y allait, il fallait bouger », explique Damien Touzé, le futur vainqueur de l’étape et leader du classement général.

Les sept hommes travaillen­t bien ensemble, même s’il leur a fallu se battre pour construire leurs chances de victoire. « On est resté longtemps avec 40-50 secondes d’avance et on a roulé à bloc pour gagner le combat contre le peloton. Dès qu’il revenait sur nous, on remettait une couche. Quand c’est monté à 7 minutes (7’30 au 140ee km), on savait que c’était possible d’aller au bout », reprend Damien Touzé.

Boileau meilleur jeune et meilleur Breton

Pourtant, le doute est permis, puisqu’au moment de se lancer dans les 24 km finaux (en 3 boucles) sur le circuit de Plouray, l’échappée ne compte plus que 4’40’’ d’avance. Dans le 2e tour, Aurélien Lionnet décroche, et trois coureurs s’en vont jouer la victoire dans la dernière boucle. Touzé règle le sprint et passe la ligne avec deux bons mètres d’avance sur Lennert Teugels, qui ne nourrit pas de regrets. « Je pensais pouvoir gagner l’étape, mais dans le dernier kilomètre, il fallait être un peu kamikaze et ce n’est pas super pour moi. Cette 2e place est formidable », commente le Belge, 3e de la Flèche ardennaise et du Tour de Namur en 2017. L’autre coureur heureux de la journée, même avec sa 6e place, c’est le Morlaisien Alan Boileau : « J’espérais plutôt tenter quelque chose demain, et je ne pensais pas partir dans un raid aussi long aujourd’hui, dans une course de ce niveau. Je pensais jouer un top 10 sur une étape et me voilà 6e, meilleur jeune et meilleur Breton. Je suis très content ».

Enfin, pour Damien Touzé, déjà victorieux d’une étape de la Ronde de l’Oise au mois de juin et 3e de ParisTroye­s en mars, vient le temps d’aborder la suite du KBE en patron. « On a désormais un maillot de leader à défendre et on va essayer de le conserver jusqu’au bout », annonce celui qui sera au départ de la Polynorman­de le dimanche 5 août, et qui disputera les championna­ts d’Europe avec l’équipe de France le dimanche suivant.

 ??  ?? Damien Touzé (bras levés) a réglé le sprint, face au duo Lennert Teugels (Cibel Cebon, au centre) et Connor Swift (Madison Genesis) .
Damien Touzé (bras levés) a réglé le sprint, face au duo Lennert Teugels (Cibel Cebon, au centre) et Connor Swift (Madison Genesis) .

Newspapers in French

Newspapers from France