Le Télégramme - Lorient

Pas brillant... mais solide !

-

A défaut de s’être montré brillant, le FC Lorient a commencé par se montrer suffisamme­nt solide, ce samedi au Moustoir, pour partager les points (0-0) avec Le Havre, un autre candidat à la L1, qui se présentait avec un peu plus de certitudes que les Merlus.

« C’est une entrée de championna­t très différente de la saison passée, relevait le défenseur lorientais Felipe Saad. Contre QuevillyRo­uen, un promu, nous avions bien eu une trentaine d’occasions pour le même résultat (1-1). A la différence que l’on n’avait pas été sifflé, je pense. Aujourd’hui, on a aussi tout de suite joué contre l’un des favoris. On a pu constater que l’on avait les armes pour s’y confronter. »

Wissa rate un penalty

Pour s’y confronter, et même pour l’emporter, car dans cette rencontre fermée et disputée sur une pelouse « malade » (elle est attaquée par un champignon) et en mauvais état avant même le début du Festival Intercelti­que, Wissa s’est créé la plus belle opportunit­é du match en obtenant la faute dans la surface aux dépens du latéral gauche havrais, Coulibaly (34’)… avant que son penalty - qui aurait changer la physionomi­e de cette rencontre - ne soit repoussé par Thuram (35’). Pourtant, Lorient a souffert face à une formation normande qui avait pris les choses en main d’entrée et avait commencé par se montrer la plus dangereuse (frappes de Bazile à la 3’ et de Bonnet à la 9’ par exemple)… et qui fut aussi la plus ambitieuse dans le dernier quart d’heure…

« Ne pas négliger ce point »

« Les dix dernières minutes, on s’est dit sur le terrain : si on ne peut pas gagner ce match, il faut au moins ne pas le perdre », racontait encore Saad.

Avant d’ajouter : « On a perdu quelques points un peu bêtement ou même de façon justifiée dans les dernières minutes la saison dernière. Aussi, parfois, il faut savoir garder ces points qui s’avéreront peut-être précieux. Nous venons de rater les barrages pour un point. Même s’il n’a visiblemen­t pas fait plaisir à nos supporters, il ne faut pas négliger ce point. Savoir garder ce qu’on a été conquérir, c’est aussi un signe de maturité ».

A l’issue de ce match nul finalement assez logique, Mickael Landreau préférait lui aussi voir le verre à moitié plein : « Je suis très satisfait de l’énergie déployée, de la volonté de défendre ensemble jusqu’à la dernière minute face à une des meilleures équipes sur coup de pied arrêté. On est entré dans ce championna­t. L’état de la pelouse ne nous a pas aidés. Mais mes joueurs ont su répondre au défi physique. On a montré de la solidité… »

Ceux qui voient le verre à moitié vide pointeront du doigt les manques dans la constructi­on et la finition. Le coach ne les niait pas : « Offensivem­ent, on a du boulot ».

Et c’est d’autant plus le cas lorsque l’on souhaite s’installer tout en haut de ce championna­t de Ligue 2.

 ??  ?? Yoane Wissa a manqué un penalty face au Havre.
Yoane Wissa a manqué un penalty face au Havre.

Newspapers in French

Newspapers from France