Le pacte d’un groupe

Le Télégramme - Quimper - - FOOTBALL - Mael Moi­zant

Se­coué sur le ter­rain et en cou­lisses de­puis quelques se­maines, le groupe du Stade Bres­tois fait front col­lec­ti­ve­ment pour rem­plir ce qui est dé­sor­mais son ob­jec­tif : mon­ter en Ligue 1.

L’image est as­sez ba­nale cette sai­son au Stade Bres­tois : les joueurs et une par­tie du staff se réunissent avant le match, en cercle, ser­rés les uns contre les autres. Le plus sou­vent, Mi­chel Pa­do­va­ni prend la pa­role au mi­lieu du groupe. Un ri­tuel au­quel l’ad­joint de Jean-Marc Fur­lan n’a pas dé­ro­gé vend­redi soir, pre­nant le re­lais du capitaine Gaë­tan Be­laud.

La perche mi­cro et les ca­mé­ras de beIN Sports ont sai­si l’ins­tant : « Il nous reste quatre matchs ici (à Le Blé), si on est par­fait sur ces quatre matchs, on y se­ra ! ». Les Bres­tois n’ont pu faire mieux qu’un nul face à Cer­mont (0-0), mais s’ils font le plein contre Or­léans, Lens et Niort, en grat­tant quelques points à l’ex­té­rieur, ef­fec­ti­ve­ment, ils ne se­ront pas loin de la Ligue 1. L’ob­jec­tif as­su­mé et af­fir­mé en in­terne. d’un groupe qui fait bloc face à ce que leur en­traî­neur nomme « les pa­ra­si­tages ex­té­rieurs ». En pre­mier lieu, l’ave­nir in­cer­tain pour plu­sieurs d’entre eux. « Comme cer­tains (joueurs) le disent, cer­tains qui ne se­ront cer­tai­ne­ment plus là la sai­son pro­chaine : « Al­lez coach, ça va ! On fait une fête, une grosse fête tous en­semble pour y al­ler ! ». Ils ont rai­son », vante Fur­lan.

Son ave­nir flou à la pointe fi­nis­té­rienne était de na­ture à pa­ra­si­ter la fin de sai­son bres­toise « mais ce­la fait six mois que l’on tra­vaille là-des­sus, a ap­puyé l’in­té­res­sé. On est 35-40 per­sonnes, ici (au centre d’en­traî­ne­ment de Ker­laurent), c’est trans­pa­rence to­tale sur ce qui peut ar­ri­ver ou ne pas ar­ri­ver, avec des réunions mul­tiples, va­riées, so­len­nelles, de fa­çon à an­ti­ci­per tout ça ».

Tout est ques­tion d’angles de vue…

Par-des­sous, l’angle de vue est pes­si­miste : Brest avance au rythme d’un re­lé­gable de­puis quatre matchs, sans le moindre suc­cès, avec trois points pris sur douze pos­sibles. Par-des­sus, l’angle est op­ti­miste : Brest a en­chaî­né deux longues sé­ries d’in­vin­ci­bi­li­té pen­dant l’au­tomne et l’hi­ver, alors même que la ques­tion de l’ave­nir de Fur­lan s’était dé­jà in­vi­tée au centre du jeu, et l’équipe vient de gratter un point à Lo­rient (1-1) et contre Cler­mont (0-0), mieux ar­més à l’ins­tant T. Il y a eu au mi­lieu le nau­frage face à Va­len­ciennes (2-5), des points lais­sés s’échap­per bê­te­ment, mais les joueurs bres­tois ont fait preuve d’une ras­suL’ob­jec­tif rante res­source men­tale, vend­redi soir face aux Au­ver­gnats. Sans avant-centre de mé­tier, ils ont pour­tant eu les meilleures oc­ca­sions.

Fur­lain aime ré­pé­ter que ce n’est pas le groupe le plus ta­len­tueux qu’il a di­ri­gé à Brest mais le plus fort col­lec­ti­ve­ment. « On au­ra vé­cu, de­puis un an, quelque chose d’hu­mai­ne­ment ex­cep­tion­nel. On s’en sou­vien­dra tous, mais on es­père que ça va se pro­lon­ger sur les der­niers matchs ».

Vent de face de­puis quelques se­maines sur le ter­rain, les­té de mul­tiples ab­sences et se­coué en cou­lisses par le deuil qui a frap­pé l’un des siens ou l’im­mense frus­tra­tion de n’avoir été au­to­ri­sé à af­fi­cher son sou­tien à ses sup­por­ters avant le der­by, le groupe s’est re­tran­ché sur lui-même. Ri­vé vers son unique ob­jec­tif.

Le groupe s’est re­tran­ché sur lui­même. Ri­vé vers son unique ob­jec­tif.

Louarn JeanMi­chel

Mi­chel Pa­do­va­ni, l’ad­joint de Jean-Marc Fur­lan, prend la pa­role au mi­lieu du groupe bres­tois, vend­redi soir avant le match contre Cler­mont (0-0).Pho­to

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.