Saad : « Ap­prendre de nos er­reurs »

Le Télégramme - Quimper - - FOOTBALL - Anne Pau­lou

Pro­lon­gé cette se­maine jus­qu’en 2020, Fe­lipe Saad se­ra ti­tu­laire, ce di­manche. Le Bré­si­lien ne se fo­ca­lise que sur cette échéance, sans pen­ser à la deuxième place ou aux bar­rages qui pour­raient, ou non, se pro­fi­ler.

> Quand on est joueur, a-t-on hâte de dis­pu­ter ce genre de match à gros en­jeux ?

Bien sûr ! C’est un match qu’on at­tend tous. Ça va être un match très dif­fi­cile mais cha­cune des deux équipes a ses propres armes. Et nous, on fait confiance aux nôtres.

> Le fait de connaître le ré­sul­tat des autres matchs peut-il vous in­fluen­cer ?

Il y a des joueurs qui vont voir tout de suite sur leur por­table après le match, sur­tout quand on gagne. Moi, j’es­saie de me pro­té­ger par rap­port aux autres ré­sul­tats. J’es­saie de me concen­trer un maxi­mum sur mon match parce que les autres ré­sul­tats n’ont pas d’in­ci­dence sur la per­for­mance col­lec­tive et in­di­vi­duelle. L’ob­jec­tif, c’est de ga­gner le match quoi­qu’il ar­rive. Et, à la fin, ce ne sont pas les points des autres ou les points per­dus des autres qui vont nous faire mon­ter ou ac­cro­cher les bar­rages.

> C’est tou­jours la deuxième place que vous avez en point de mire ?

L’idée, dans le ves­tiaire et même dans les su­jets de dis­cus­sion, c’est le match d’après. Ce n’est pas ano­din. Quand on a fait nos sé­ries en dé­but de sai­son et dé­but 2019, on ne se di­sait pas : « Il faut qu’on fi­nisse deuxième, qu’on dé­passe Brest ». Au­jourd’hui, on vise vrai­ment le match de Metz.

> Sen­tez-vous une pres­sion sup­plé­men­taire cette sai­son par rap­port à cet ob­jec­tif d’ac­ces­sion at­ten­du ?

Non je ne pense pas. Ce n’est pas une pres­sion, c’est plus une at­tente de l’ex­té­rieur vis-à-vis de toute l’his­toire du club, d’un coach em­blé­ma­tique. Et c’est une page qui est peut-être dif­fi­cile à tour­ner pour quel­qu’un de l’ex­té­rieur. Mais nous, de l’in­té­rieur, on sait ce qu’on veut, pour­quoi on tra­vaille au quo­ti­dien. L’en­jeu, c’est aus­si d’ap­prendre des er­reurs de l’an­née der­nière. On est ar­ri­vé dans un match dé­ci­sif à Que­villy-Rouen qu’on a mal né­go­cié alors que ça pou­vait tout chan­ger par rap­port à la sai­son.

Pho­to archive Ni­co­las Créach

Fe­lipe Saad : « Ça va être un match très dif­fi­cile mais cha­cune des deux équipes a ses propres armes. Et nous, on fait confiance aux nôtres ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.