Le Tour de Corse est-il me­na­cé ?

Le Télégramme - Quimper - - SPORTS -

De­puis son re­tour en 2015 au ca­len­drier (il en avait été écar­té en 2009), le Tour de Corse montre sa po­pu­la­ri­té, tant au­près des pi­lotes que des spec­ta­teurs. Sauf que, l’Eu­rope n’a plus la cote. Oli­ver Ciel­sa, le di­rec­teur-gé­né­ral et pro­mo­teur du cham­pion­nat du monde des ral­lyes, re­garde en ef­fet au-de­là du Vieux con­tinent. « Notre pro­jet (...) est de dé­ve­lop­per en per­ma­nence le ca­len­drier (…) pour at­teindre des ré­gions et des fans qui jus­qu’ici ne sont pas en contact » avec la WRC, a-t-il in­di­qué.

Le Ja­pon et le Ke­nya can­di­dats

Le Chi­li a fait son ap­pa­ri­tion cette an­née et le Ja­pon s’an­nonce comme un can­di­dat sé­rieux pour 2020, avec le Ke­nya ul­té­rieu­re­ment. « Au­jourd’hui, nous ne sommes ni en Asie, ni sur le con­tinent afri­cain, ni au Moyen-Orient et ni en Amé­rique du Nord. Si vous vou­lez être un vé­ri­table cham­pion­nat du monde, vous de­vez y être », af­firme Ciel­sa. Ac­tuel­le­ment, 9 courses sur les 14 du ca­len­drier se dis­putent en Eu­rope. Cies­la juge que 14 épreuves est un maxi­mum pour des rai­sons bud­gé­taires et l’ar­ri­vée du Ja­pon im­pli­que­rait qu’une épreuve européenne cède sa place, même s’il ne nomme pas la Corse en par­ti­cu­lier. Il en se­rait sans doute de même plus tard pour le Ke­nya. Se­lon ses or­ga­ni­sa­teurs, le Tour de Corse rap­porte plus de 9 millions d’eu­ros à l’île de Beau­té.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.