La Ma­cro­nie res­serre les rangs

Le Télégramme - Quimper - - FRANCE - Vu par Hubert Cou­du­rier @Hu­bertCou­du­rier

Amé­lie de Montchalin se­ra sans doute très com­pé­tente aux Af­faires eu­ro­péennes, comme Cé­dric O dans le do­maine du nu­mé­rique où il rem­place l’in­con­trô­lable

Mounir Mahjoubi. Mais c’est la per­son­na­li­té de Si­beth Ndiaye qui fo­ca­lise l’at­ten­tion à l’oc­ca­sion de ce re­ma­nie­ment, certes li­mi­té, mais qui in­ter­vient dans un contexte po­li­tique dé­li­cat. Ce­lui où Em­ma­nuel Ma­cron doit trou­ver la meilleure ma­nière de re­bon­dir après la crise des gi­lets jaunes. Avec sa coif­fure afro, son style car­ré, voire bru­tal avec la presse, la nou­velle porte-parole est récompensée pour sa fi­dé­li­té et sa force de ca­rac­tère. C’est aus­si un si­gnal en­voyé à la di­ver­si­té même s’il lui fau­dra évi­ter d’être à Ma­cron ce que fut Ra­chi­da Da­ti à Sar­ko­zy. Cas­ser les codes n’est pas une fin en soi. Ce­la peut s’avé­rer dan­ge­reux dans un pays tout de même éli­tiste et qui ne supporte pas le re­lâ­che­ment au som­met de l’État. Quoi qu’il en soit, cette jeune femme a ma­ni­fes­té une cer­taine hu­mi­li­té lors de sa prise de fonc­tions, in­di­quant qu’elle ne se­rait rien de plus que la « voix du gou­ver­ne­ment », et non plus de Ma­cron, ef­fa­çant l’ar­ro­gance des « mor­mons », ces col­la­bo­ra­teurs zé­lés qui, de­puis des se­maines, quittent le na­vire. Une fraî­cheur qui vise aus­si à faire ou­blier le dé­part des sages, tels Fran­çois Bay­rou, Ni­co­las Hu­lot ou Gérard Col­lomb, qui avait dé­sta­bi­li­sé la Ma­cro­nie au point qu’elle a pu ap­pa­raître comme une ci­ta­delle as­sié­gée. En fai­sant la leçon à Em­ma­nuel Ma­cron, l’ac­cu­sant d’avoir, en vou­lant tout bous­cu­ler, conduit le pays dans une im­passe, Fran­çois Hol­lande a don­né la me­sure de la haine qui l’anime à l’égard de ce­lui qu’il a fait. Dé­tes­ta­tion pour une tra­hi­son qu’il n’a pas vu ve­nir. Cer­tains es­ti­me­ront que ce n’est pas digne d’un an­cien Pré­sident à l’égard de son suc­ces­seur, d’autres que cette vo­lon­té de re­vanche n’est pas illé­gi­time, Hol­lande ne fai­sant que ré­pé­ter la dé­marche gé­né­ra­le­ment vouée à l’échec de ses pré­dé­ces­seurs, de VGE à Sar­ko­zy. Les­quels eurent le plus grand mal à dé­cro­cher. Mais face aux at­taques de toutes parts qui ne ces­se­ront pas, on peut sou­hai­ter à la Ma­cro­nie qui res­serre les rangs, un peu plus de… pro­fes­sion­na­lisme.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.