Rennes. L’au­teur de l’alerte à la bombe en gare est aus­si maire en Ille-et-Vi­laine

Le Télégramme - Quimper - - BRETAGNE -

en sait dé­sor­mais un peu plus sur l’homme à l’ori­gine d’une grande pa­gaille, di­manche ma­tin, en gare de Rennes (Le Té­lé­gramme de lun­di). Âgé de 46 ans, agent de la SNCF, il est aus­si maire de la pe­tite com­mune de La Cha­pelle-aux-Filtz­méens, entre Rennes et Com­bourg, in­dique le par­quet de Rennes. Placé en garde à vue dès di­manche, au com­mis­sa­riat de Rennes, il a été lais­sé en li­ber­té, lun­di, après avoir re­con­nu les faits, évo­quant une si­tua­tion per­son­nelle com­pli­quée. Il se­ra convo­qué au tri­bu­nal cor­rec­tion­nel le 3 oc­tobre. C’est peu après 9 h di­manche que la SNCF a re­çu un ap­pel in­di­quant qu’un en­gin ex­plo­sif était placé sous le pont Saint-Hé­lier, si­tué à quelques cen­taines de mètres de la gare. Les mi­li­taires de l’opé­ra­tion Sentinelle et des po­li­ciers ont in­ter­dit toute cir­cu­la­tion sur le pont. Le tra­fic fer­ro­viaire a été en­tiè­re­ment in­ter­rom­pu avant de re­prendre nor­ma­le­ment à par­tir de 11 h.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.