Achat im­mo­bi­lier Six conseils avant de si­gner

Le Télégramme - Quimper - - L’IMMOBILIER -

Eva­luer sa ca­pa­ci­té d’em­prunt

L’une des 1ères choses à faire avant d’ache­ter un bien im­mo­bi­lier est d’éta­blir un plan de fi­nan­ce­ment. Pour ce­la, il est conseillé de consul­ter un cour­tier ou de prendre ren­dez-vous avec sa banque afin de dé­fi­nir sa ca­pa­ci­té d’em­prunt et donc son bud­get.

Vendre avant d’ache­ter

Si l’on est dé­jà pro­prié­taire, l’idéal est de vendre son bien avant d’en ache­ter un autre. En ef­fet, ce­la per­met, d’une part, de connaître pré­ci­sé­ment son bud­get et, d’autre part, de se pas­ser d’un prêt re­lais.

An­ti­ci­per les dé­penses

Avant de si­gner l’avant-contrat, il faut se ren­sei­gner sur les dif­fé­rentes dé­penses im­mé­diates ou à ve­nir telles que les im­pôts lo­caux, les tra­vaux d’en­tre­tien, d’amé­lio­ra­tion du lo­ge­ment, les charges de co­pro­prié­té si c’est un ap­par­te­ment…

Pour ap­pré­hen­der l’état et les qua­li­tés du lo­ge­ment, il ne faut pas né­gli­ger l’étude des diag­nos­tics tech­niques, et faire éva­luer les éven­tuels tra­vaux. S’il s’agit d’une co­pro­prié­té, il faut bien re­gar­der les ap­pels de charges, les 3 der­niers procès-ver­baux d’as­sem­blée gé­né­rale, le ca­hier d’en­tre­tien…

Dé­lai de ré­trac­ta­tion

Après la si­gna­ture de l’avant-contrat (com­pro­mis ou pro­messe de vente) l’ache­teur dis­pose d’un dé­lai de 10 jours ap­pe­lé dé­lai de ré­trac­ta­tion, grâce au­quel, il lui est pos­sible de se ré­trac­ter sans avoir à se jus­ti­fier. La no­ti­fi­ca­tion doit être faite par lettre re­com­man­dée avec ac­cu­sé de ré­cep­tion. Les sommes ver­sées au terme de la si­gna­ture de l’avant-contrat (dé­pôt de ga­ran­tie) doivent alors être re­ver­sées à l’ache­teur se ré­trac­tant. Au-delà de ce dé­lai le fu­tur ac­qué­reur est en­ga­gé dans la vente.

As­su­rance em­prun­teur

Un prêt im­mo­bi­lier s’ac­com­pagne presque sys­té­ma­ti­que­ment d’une as­su­rance de prêt. La plu­part du temps, celle-ci est contrac­tée au­près de l’éta­blis­se­ment ban­caire avec le­quel l’ac­qué­reur signe son prêt.

De­puis 2010 il est pos­sible de contrac­ter une as­su­rance au­près d’un autre éta­blis­se­ment que sa banque, seule­ment si les condi­tions sont au moins équi­va­lentes. Plu­sieurs mil­liers d’eu­ros peuvent ain­si être éco­no­mi­sés.

Ca­rac­té­ris­tiques du prêt

Il existe d’autres ca­rac­té­ris­tiques liées au cré­dit im­mo­bi­lier qui sont elles aus­si né­go­ciables au­près de l’or­ga­nisme ban­caire. Par exemple, les frais de dos­sier, la ga­ran­tie du prêt, les in­dem­ni­tés de rem­bour­se­ment an­ti­ci­pé. Alors, il ne faut sur­tout pas hé­si­ter à en dis­cu­ter avant la si­gna­ture de l’offre de prêt. Pour plus d’in­for­ma­tions nos ex­perts sont à votre dis­po­si­tion pour ré­pondre à vos ques­tions. 02.98.33.10.33 - www.ocea­ni­cim­mo­bi­lier-brest.fr

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.