Ac­ci­dent mor­tel. Le chan­tier Da­men et son an­cien di­rec­teur condamnés

Le Télégramme - Quimper - - BRETAGNE -

Le chan­tier de ré­pa­ra­tion na­vale Da­men, à Brest, a été condam­né, ain­si que son an­cien di­rec­teur, après l’ac­ci­dent mor­tel qui avait frap­pé un tuyau­teur-sou­deur de 40 ans, en dé­cembre 2015.

Le drame s’était pro­duit lors du dé­blo­cage d’une aus­sière (câble main­te­nant le na­vire à quai) en ten­sion. Sur ordre du dock mas­ter qui condui­sait les ma­noeuvres ce jour-là, un em­ployé avait uti­li­sé un cha­riot élé­va­teur pour dé­ga­ger une aus­sière coin­cée sous une autre. Le re­tour de ten­sion avait été fa­tal à un sa­la­rié oc­cu­pé à une tout autre opé­ra­tion, à 120 m de là.

L’au­dience du 31 jan­vier a per­mis de re­ve­nir sur les condi­tions de sé­cu­ri­té et de for­ma­tion as­su­rées par l’en­tre­prise. Les dé­bats se sont dé­ve­lop­pés au­tour de la ma­noeuvre dan­ge­reuse pour dé­ga­ger l’aus­sière en ten­sion (in­ter­dite mais cou­rante dans le chan­tier) et le pro­blème de la coac­ti­vi­té pen­dant les opé­ra­tions po­ten­tiel­le­ment dan­ge­reuses de la­ma­nage. Des usages et des pro­cé­dures qui ont été re­vus de­puis ce ter­rible drame.

100 000 € d’amende à la so­cié­té

Le par­quet de Brest avait re­quis une amende de 50 000 eu­ros contre la so­cié­té et six mois de pri­son avec sur­sis et 12 500 eu­ros contre le di­rec­teur de l’époque. Le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Brest a condam­né la di­rec­tion néer­lan­daise de cette so­cié­té ins­tal­lée à Brest à 100 000 eu­ros d’amende. L’an­cien di­rec­teur écope, quant à lui, de six mois de pri­son avec sur­sis et d’une amende de 3 000 eu­ros en son nom propre.

Sur le plan ci­vil, Da­men et son an­cien di­rec­teur sont condamnés à payer so­li­dai­re­ment des dom­mages et in­té­rêts.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.