Con­car­neau. Ur­gences me­na­cées ou plu­tôt confor­tées ?

Le Télégramme - Quimper - - CORNOUAILLE -

La ques­tion de la pé­ren­ni­té des ur­gences lo­cales a re­bon­di, mer­cre­di, à Con­car­neau. Le co­mi­té de dé­fense de l’hôpital du Por­zou dit re­dou­ter leur fer­me­ture, dès mai juin, après un échange avec des mé­de­cins ur­gen­tistes quim­pé­rois. Se­lon eux, les ef­fec­tifs d’ur­gen­tistes pas­se­raient à 18 au centre hos­pi­ta­lier de Cor­nouaille (Chic), en mai, alors qu’il en fau­drait 36 pour faire tour­ner les ur­gences de Quim­per, Con­car­neau et Douar­ne­nez. La di­rec­tion du Chic dé­ment cette pers­pec­tive de fer­me­ture et as­sure qu’elle tra­vaille « à ren­for­cer les équipes mé­di­cales pour ré­pondre aux be­soins », « à confor­ter le service des ur­gences ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.