Li­bye. Au bord d’un nou­vel em­bra­se­ment

Le Télégramme - Quimper - - MONDE & FRANCE -

L’homme fort de l’est li­byen, le ma­ré­chal Kha­li­fa Haf­tar, a or­don­né, jeu­di, à ses forces, d’avan­cer en di­rec­tion de la ca­pi­tale Tri­po­li, sus­ci­tant de fortes craintes d’un em­bra­se­ment mi­li­taire dans ce pays di­vi­sé. Deux au­to­ri­tés se dis­putent en ef­fet de­puis des an­nées le pou­voir en Li­bye : à l’ouest, le gou­ver­ne­ment d’union na­tio­nale, le GNA, di­ri­gé par Fayez al-Sar­raj, éta­bli fin 2015 par un ac­cord par­rai­né par l’Onu et ba­sé à Tri­po­li. À l’est, une au­to­ri­té ri­vale contrô­lée par l’Ar­mée na­tio­nale li­byenne (ANL), au­to­pro­cla­mée du ma­ré­chal Haf­tar. Les États-Unis, la France, le Royaume-Uni, l’Ita­lie et les Émi­rats arabes unis ont ap­pe­lé jeu­di toutes les par­ties li­byennes à faire bais­ser « im­mé­dia­te­ment les ten­sions ». « En ce mo­ment dé­li­cat de la tran­si­tion en Li­bye, les ges­ti­cu­la­tions mi­li­taires et les me­naces d’ac­tions uni­la­té­rales risquent seule­ment de re­plon­ger la Li­bye dans le chaos », ont af­fir­mé les gou­ver­ne­ments de ces pays, dans un com­mu­ni­qué com­mun.

Pho­to AFP

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.