C’est la sai­son qui re­dé­marre

Le Télégramme - Quimper - - SPORTS - Laurent Ri­vier

Après le Na­tio­nal de Glé­nac (56), c’est la sai­son ré­gio­nale de mo­to­cross qui re­prend ses droits ce wee­kend à Plouasne (22). Une sai­son mar­quée par la fu­sion des ca­té­go­ries MX1 et MX2 en une seule en­ti­té, dite Open. Tour d’ho­ri­zon (ou de roues) avec Mi­chel Cor­vai­sier, le pré­sident de la com­mis­sion sportive mo­to­cross de­puis 15 ans.

> La Bre­tagne, terre de pi­lotes

« Il y a eu une grosse évo­lu­tion, sur­tout de­puis dix ans ». Avant même de par­ler mécanique, Mi­chel Cor­vai­sier in­siste sur « le po­ten­tiel énorme des pi­lotes bre­tons ». Un po­ten­tiel que la Ligue de Bre­tagne pro­meut grâce à des stages ré­gu­liers dits de haut ni­veau. Les tout pre­miers ras­sem­ble­ments ont per­mis aux Ma­thys Bois­ra­mé (cham­pion d’Eu­rope EMX 250 en 2018) et autres Romain Pape (cham­pion de France MX2 2018) de pro­gres­ser en­core plus vite. « Le der­nier stage a été animé pen­dant deux jours par Sé­bas­tien Pour­cel, mi-fé­vrier à Glé­nac. On avait sé­lec­tion­né les meilleurs pi­lotes 85 cm³ et 125 cm³, qui vont cou­rir en ju­niors cette sai­son. »

> Une baisse des li­cen­ciés

Elle n’est pas énorme, mais la baisse des li­cen­ciés est avé­rée en mo­to­cross avec des bud­gets de plus en plus éle­vés. « Le week-end der­nier, à Glé­nac, il y avait la pre­mière manche du cham­pion­nat de Bre­tagne 125 cm³. On ta­blait sur 80-90 pi­lotes : ils n’étaient que 68 au dé­part », constate le di­ri­geant de Dolde-Bre­tagne (35). Cette baisse vau­dra aus­si en MX1-MX2, di­manche à Plouasne. « Ils se­ront entre 150 et 180 alors qu’on en avait plus de 200 les der­nières an­nées. »

> Tous en Open

C’est la nou­veau­té de cette sai­son. Plu­tôt que de conti­nuer à les sé­pa­rer, les MX1 (450 cm³) et MX2 (250 cm³) sont réunis en ca­té­go­rie Open. « En 2018, on a ter­mi­né la sai­son avec 28-30 pi­lotes en MX1. À Plouasne, ils se­ront 38. » La bonne idée était donc de réunir tout ce beau monde avec trois clas­se­ments dis­tincts : MX1, MX2 et Open. « Ce­la va aus­si nous per­mettre de ga­gner du temps au ni­veau de l’or­ga­ni­sa­tion ». Et puis, ques­tion spec­tacle, « on au­ra des sé­ries beau­coup plus dis­pu­tées, avec 25-30 pi­lotes qui fi­ni­ront dans le même tour ». Au lieu d’avoir deux manches par ca­té­go­ries et une su­per fi­nale, il y au­ra trois manches en ca­té­go­rie 125 cm³ et trois autres en Open. « À chaque fois, trois belles manches ! »

> À chaque cir­cuit sa vé­ri­té

Chaque cir­cuit li­vre­ra sa vé­ri­té. À SaintB­rieuc ou Plou­né­rin (22), les MX1 se­ront avan­ta­gés. Sur les tra­cés plus tech­niques, comme à Saint-Carreuc (22), les pe­tites cy­lin­drées au­ront les fa­veurs des pro­nos­tics. Pour ce qui est de Plouasne (22), chacun de­vrait avoir sa chance même si Vincent Corre et Adrien La­mour, tous les deux aux gui­dons de mo­tos 450 cm³, font fi­gure d’épou­van­tails. Le se­cond a ter­mi­né 5e en MX1 pour l’ou­ver­ture du cham­pion­nat de France à Glé­nac (56).

> Jouer sur les deux ta­bleaux

Quinze épreuves, trois manches à chaque fois : le cham­pion­nat de Bre­tagne s’an­nonce en­le­vé et dis­pu­té. Il se­ra aus­si égayé par les pi­lotes en­ga­gés en cham­pion­nat de France. Pour exemple, Ré­my Mor­dret, l’es­poir de l’AM Bi­gnan, 2e de l’épreuve na­tio­nale 125 cm³ à Au­thume (Ju­ra) le week-end der­nier, se­ra pré­sent à Plouasne, de même qu’Alan Bous­sard. « Ils vont ra­ter quatre épreuves sur 15, mais à la condi­tion qu’ils dis­putent 75 % du cham­pion­nat de Bre­tagne, on leur at­tri­bue des points pour qu’ils puissent jouer sur les deux ta­bleaux. Et c’est va­lable dans toutes les­ca­té­go­ries. »

Dans la nou­velle ca­té­go­rie Open, les dé­parts de­vraient être do­mi­nés par les MX1, comme ici à Plou­né­rin, où Cé­dric Le Moing (N.143, MC Saint-Marc) et Vincent Corre (N.41, MC Mor­lai­sien) prennent les de­vants.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.