Ne pas se lais­ser gri­ser

Le Télégramme - Quimper - - SPORTS - Oli­vier Louarn

Pri­vé de Ber­nard King et de son rem­pla­çant mé­di­cal, Connor Wood, Quim­per de­vra être so­lide, ce ven­dre­di, pour ne pas être pris dans le tour­billon of­fen­sif de Gries-Obe­rhof­fen, meilleure at­taque de Pro B.

Voi­là un pro­mu qui pro­met un basket to­tal et qui tient ses pro­messes ! Plus « beau » cham­pion de l’his­toire de la NM1 (31 vic­toires - 3 dé­faites), le BC Gries-Obe­rhof­fen n’a pas chan­gé de phi­lo­so­phie de jeu à l’étage su­pé­rieur. Adepte d’un basket of­fen­sif, Lu­do­vic Pouillart en est ré­com­pen­sé par une 8e place sy­no­nyme de playoffs. Pour conduire ce jeu « à l’es­pa­gnol », l’en­traî­neur al­sa­cien peut, plus que ja­mais, comp­ter sur For­ca­da (1er passeur et in­ter­cep­teur de Pro B) et Zen­go­ti­ta­ben­goa (1er aux lan­cers, 97,9 %).

« Yates leur a fait beau­coup de bien »

Un duo ibé­rique qui a vu dé­bou­ler fin no­vembre un fac­teur X nom­mé Yates, en lieu et place du Li­tua­nien Sku­cas. Et Gries n’a pas vrai­ment per­du au change : 5e re­bon­deur, 10e sco­reur, 2e le plus adroit et 1er à l’éva­lua­tion. « Ca­pable de sco­rer, mo­bile, c’est un joueur ma­jeur de la di­vi­sion, qui leur a fait beau­coup de bien », re­con­naît Laurent Foi­rest, qui se mé­fiait dé­jà après avoir évi­té de peu le hold-up au match al­ler (98-96). « On s’était re­lâ­ché après avoir bien contrô­lé leurs points forts du­rant 36 minutes (84-65) et ils étaient de­ve­nus eu­pho­riques, comme ils savent le faire ».

At­ten­du au coin du bois

Un jeu atypique, en pre­mière in­ten­tion, qui fait du BCGO la meilleure at­taque de la di­vi­sion (85,8 points en moyenne) et ra­vit tous les 15 jours la pe­tite salle de l’Espace sports La Fo­rêt (1 450 places). Sans Ber­nard King, out pour en­core cinq se­maines (is­chios­jam­biers), et sans son pi­giste mé­di­cal, Connor Wood, en cours de qua­li­fi­ca­tion, Foi­rest se sait at­ten­du au coin du bois dans une salle aus­si ap­pe­lée la Fo­rest Are­na !

« Le jeu qu’ils pro­curent fait plai­sir au pu­blic qui voit le bal­lon cou­rir dans tous les sens, des shoots de par­tout. Mais le piège, c’est d’es­sayer d’al­ler faire plus de points que les autres. C’est jeter la pièce en l’air. Non, il faut es­sayer d’avoir une bonne as­sise dé­fen­sive et c’est ce­lui qui pren­dra le moins de points qui ga­gne­ra. Pas ce­lui qui en mar­que­ra le plus », dit Foi­rest, qui a bien no­té que Chartres et Blois sont sor­tis de La Fo­rêt en vain­queurs en main­te­nant les Al­sa­ciens à 81 points. Comme quoi, même sans Wood (*), c’est pos­sible !

* Wood : bois en an­glais

▼ Les équipes ▼

Pho­to ar­chives Ni­co­las Créach

Ce ven­dre­di, le contrôle du tem­po se­ra pri­mor­dial pour Maxime Cho­plin (de face) et les Quim­pé­rois

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.