« Ce n’est pas une épi­dé­mie »

Le Télégramme - Quimper - - BRETAGNE -

Les re­pré­sen­tants des au­to­ri­tés sa­ni­taires ont ten­té de ras­su­rer la po­pu­la­tion, de dire que les can­cers des en­fants res­taient « très rares », « très dif­fi­ciles à com­prendre » et étaient « très dif­fé­rents de ceux des adultes ». Y a-t-il vrai­ment plus de cas dans le sec­teur de Sainte-Pa­zanne ? « De­puis 2015, il se passe quelque chose, ont re­con­nu les re­pré­sen­tants de l’ARS et de San­té Pu­blique France, évo­quant les chiffres à leur dis­po­si­tion : six cas de can­cers pé­dia­triques en qua­torze an­nées (2001-2014), contre 7 cas en trois ans (2015-2017). Les deux scien­ti­fiques ont rap­pe­lé, comme leur consoeur épi­dé­mio­lo­giste Flo­rence Mo­li­nié, que « pour dire s’il y a un dan­ger et des pré­cau­tions à prendre, il faut trou­ver une cause com­mune ». « On ne pour­ra la trou­ver que si nous conser­vons un pé­ri­mètre et un nombre de cas pas trop grands ». Tous ont ap­pe­lé à « ne pas cé­der à la pa­nique », ni « som­brer dans la psy­chose ».

« Ce n’est pas une épi­dé­mie », ont-ils mar­te­lé.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.