Tri­bu­nal. 33 mois ferme au « mâle al­pha »

Le Télégramme - Quimper - - CORNOUAILLE - Hé­lène Ca­roff

Le Con­car­nois n’avait pas trou­vé son ta­bac, en ren­trant de la plage. Et avait fon­du sur son co­lo­ca­taire, avant de se re­tour­ner contre les po­li­ciers. Il a éco­pé, ce ven­dre­di, à Quim­per, de 33 mois de pri­son ferme, après avoir mon­tré sa « double fa­cette ».

Dans le box, le tren­te­naire s’étire, avant de pas­ser une main dans ses che­veux. Il marque par sa dic­tion, un peu chan­tante, mais aus­si par sa courtoisie, sa­luant chaque phrase de la pré­si­dente Ver­ny par un « d’ac­cord, ma­dame le juge ». « C’est un grand co­mé­dien, un grand char­meur », comme le di­ra son co­lo­ca­taire, l’oeil en­core tu­mé­fié. Me Gen­tric ajou­te­ra « char­mant, cul­ti­vé, qui a de vrais po­ten­tiels ». Même l’un des po­li­ciers dé­cla­re­ra qu’il est « sym­pa » quand il le croise, à jeun, en pa­trouille. C’est le cô­té pile. Du cô­té face, il est « dan­ge­reux », il « joue les mâle al­pha » pour la vic­time de coups, il est « un homme qui voit rouge, qui gonfle ses muscles », pour son propre conseil, qui peint une « double fa­cette ». Et, pen­dant les deux heures de l’au­dience, le tri­bu­nal au­ra vue sur les deux, tan­tôt pile, tan­tôt face. Le tout de­vant les quatre po­li­ciers con­car­nois, as­sis dans la salle.

« Ton sta­tut, je te le mets dans le c… ! »

En ce 1er avril, il re­gagne son ap­par­te­ment de la rue du Lin, après un après­mi­di sur la plage à « faire de l’art éphé­mère, des cairns et des monts de la joie », trou­vant l’ins­pi­ra­tion dans le fond d’une bou­teille d’ab­sinthe et de deux bières. Pas de pa­quet de ta­bac, c’est for­cé­ment son co­lo­ca­taire qui le lui a pris. Il le roue de coups, dans la rue, avant que deux té­moins n’ap­pellent la po­lice. Il est 18 h 45. La pa­trouille le somme de se mettre face au mur, il re­fuse, pre­nant une po­si­tion de garde, « prêt à en dé­coudre ». Les forces de l’ordre fi­nissent par le maî­tri­ser, le me­not­ter, après avoir évi­té mor­sures mais pas tous les coups de pied. À terre, il vo­ci­fère, in­sulte, me­nace : « Ton sta­tut, je te le mets dans le c… ! ». Ils le trans­portent à l’hô­pi­tal où le tra­jet n’est que coups et in­jures. Il est pla­cé en garde à vue. Et, à 21 h 15, il avait en­core 1,66 g d’al­cool dans le sang. « Il y a eu, pen­dant deux jours, beau­coup de PV de com­por­te­ment, re­late la pré­si­dente. Pour des doigts d’hon­neur, parce que vous uri­niez contre le mur de votre cel­lule ». D’un coup, le tren­te­naire se re­cro­que­ville. Il se sou­vient, comme des pro­pos sexistes et sexuels contre une po­li­cière : « Tu vas prendre ton or­gasme ! » ou « Même dans ton uni­forme, tu n’es pas bai­sable ! ». N’est pas Ver­laine qui veut, sous ab­sinthe.

« C’est pot de terre contre pot de fer »

Il re­con­naît tout, tout, sauf les vio­lences sur les po­li­ciers. « C’est pot de terre contre pot de fer ! Même Sar­ko­zy le di­sait, il faut nettoyer les villes des pe­tites gens, des ra­cailles et je suis une ra­caille pour eux ». Eux, les po­li­ciers. Il y voit « un piège » dans le­quel il est « tom­bé le nez en plein de­dans ». Pour la pro­cu­reure Col­lo­bert, ça ne prend pas. Elle rap­pelle les trois faits de vol, conduite sous stu­pé­fiants et vio­lences qui se sont éche­lon­nés de­puis sa sor­tie de pri­son, en no­vembre der­nier. Elle re­quiert la ré­vo­ca­tion des deux pé­riodes de sur­sis de cha­cune un an, 18 mois ferme avec man­dat de dé­pôt, un stage de pré­ven­tion sexisme et une in­ter­dic­tion de sé­jour à Con­car­neau pen­dant deux ans. Elle se­ra en­ten­due, la plai­doi­rie de Me Gen­tric « pas ve­nu pour chan­ter la messe et dire que c’est un en­fant de choeur », ayant été ba­layée par les der­niers mots du tren­te­naire. Guillaume La­lieu écope de 33 mois de pri­son. Il de­vra en outre ver­ser 1 100 € entre les quatre po­li­ciers et 1 200 € à son co­lo­ca­taire.

Le pré­ve­nu com­pa­raîs­sait, ven­dre­di, pour des faits d’ou­trage et de vio­lences sur per­sonne dé­po­si­taire de l’au­to­ri­té pu­blique en ré­ci­dive.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.