Clé­mence Cal­vin risque 4 ans de sus­pen­sion

Le Télégramme - Quimper - - SPORTS -

A moins de dix jours du ma­ra­thon de Pa­ris, la vice-cham­pionne d’Eu­rope de la dis­tance, Clé­mence Cal­vin, risque une lourde sus­pen­sion pour sous­trac­tion à un contrôle an­ti­do­page au Ma­roc qui im­plique aus­si son com­pa­gnon et coureur de fond Sa­mir Dah­ma­ni. Clé­mence Cal­vin (28 ans) est sous la me­nace d’une pro­cé­dure de l’Agence fran­çaise de lutte contre le do­page (AFLD) pour s’être sous­traite à un contrôle in­opi­né me­né par les pré­le­veurs fran­çais, le 27 mars, au Ma­roc où elle s’en­traî­nait, ont rap­por­té des sources concor­dantes, confir­mant une in­for­ma­tion du Monde.

Sa­mir Dah­ma­ni se se­rait in­ter­po­sé

A ce stade, l’avo­cat de l’ath­lète, Me Ar­naud Pé­ri­card, a in­di­qué n’avoir re­çu « au­cune no­ti­fi­ca­tion de l’AFLD, ni sa cliente ». « Je ne sais pas de quoi on parle. Je ne sais pas si contrôle il y a eu. Et dans quel contexte ou dans quel cadre ré­gle­men­taire s’est ef­fec­tué ce contrôle al­lé­gué (…) A mon avis, il n’y a rien », a-t-il af­fir­mé jeu­di.

D’après une source proche du dos­sier, Sa­mir Dah­ma­ni est aus­si dans le collimateur de l’AFLD, pour s’être in­ter­po­sé entre les pré­le­veurs et Clé­mence Cal­vin quand celle-ci a pris la fuite pour évi­ter le contrôle. Le couple s’en­traî­nait à Ifrane, une sta­tion d’al­ti­tude pri­sée des ath­lètes et dont le nom a dé­jà été as­so­cié à des af­faires de do­page dans le pas­sé.

Se­lon le code mon­dial an­ti­do­page, une sous­trac­tion à un contrôle an­ti­do­page est pas­sible d’une sus­pen­sion de 4 ans. Si l’AFLD ouvre une pro­cé­dure, sa pré­si­dente, Do­mi­nique Laurent, peut éga­le­ment l’as­sor­tir d’une sus­pen­sion pro­vi­soire. Dans ce cas, Clé­mence Cal­vin pour­rait se tour­ner vers le tri­bu­nal ad­mi­nis­tra­tif pour la contes­ter. Mais sa par­ti­ci­pa­tion au ma­ra­thon de Pa­ris n’est plus as­su­rée.

Vain­queure de la Cor­ri­da de Lan­gueux

D’abord spé­cia­liste du de­mi-fond, la vice-cham­pionne d’Eu­rope du 10 000 m à Zu­rich en 2014 s’était re­con­ver­tie dans des épreuves sur route. Après une pause pour la nais­sance de son pre­mier en­fant, elle était re­ve­nue très fort, ter­mi­nant deuxième (2 h 26’28’’) pour son pre­mier ma­ra­thon aux cham­pion­nats d’Eu­rope de Berlin en 2018, à six se­condes de la Bé­la­russe Vol­ha Ma­zu­ro­nak.

Elue ath­lète de l’an­née 2018 par la FFA avec Ke­vin Mayer, Clé­mence Cal­vin avait ter­mi­né à la 3e place du der­nier se­mi-ma­ra­thon de Pa­ris, le 10 mars. Ce jour-là, elle avait bat­tu le record de France du 5 km en 16’24’’, mais la per­for­mance n’avait pas été ho­mo­lo­guée, faute de contrôle an­ti­do­page à l’is­sue de l’épreuve. Clé­mence Cal­vin s’en était jus­ti­fiée sur son compte Fa­ce­book, le 22 mars, « pour cal­mer la po­lé­mique ». Elle avait af­fir­mé que les contrôles n’étaient pas pos­sibles le jour même et qu’elle était dé­bor­dée les jours sui­vants, alors que l’en­jeu n’était pas pri­mor­dial pour elle. Clé­mence Cal­vin avait éga­le­ment rem­por­té la Cor­ri­da de Lan­gueux en juin 2018.

Pho­to EPA

Clé­mence Cal­vin se­ra-t-elle au dé­part du ma­ra­thon de Pa­ris, le 14 avril ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.