À Reims, des murs de bé­ton im­pri­més en 3D pour du lo­ge­ment so­cial

Le Télégramme - Quimper - - FRANCE -

Des murs porteurs en bé­ton réa­li­sés par im­pres­sion 3D : le bailleur so­cial Plu­rial No­vi­lia vient de dé­po­ser un per­mis de construire, à Reims, pour cinq mai­sons uti­li­sant cette tech­nique, une opé­ra­tion en­core coû­teuse mais ré­dui­sant sen­si­ble­ment le temps de fa­bri­ca­tion et des­ti­née à s’étendre. Ter­mi­nant un bras de sept mètres d’en­ver­gure, la tête d’im­pres­sion du ro­bot à un mil­lion d’eu­ros mis au point par la so­cié­té Xtreee de Run­gis (Val-de-Marne) in­jec­te­ra donc di­rec­te­ment le bé­ton par couches suc­ces­sives, l’as­pect et la tex­ture rap­pe­lant la po­te­rie en co­lom­bins. Gain de ma­tière pre­mière, mais aus­si gain de temps, di­mi­nu­tion de la pé­ni­bi­li­té au tra­vail, li­ber­té don­née à l’ar­chi­tecte d’ima­gi­ner de nou­velles formes comme les murs courbes ou el­lip­tiques : les ar­gu­ments en fa­veur de l’im­pres­sion 3D bé­ton ne manquent pas. Pour­tant, la tech­nique reste coû­teuse : plus de 30 % par rap­port à une mai­son tra­di­tion­nelle. (Pho­to Tho­mas Sam­son/AFP)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.