Pas de re­traite pour le « sau­mon rose »

Le Télégramme - Quimper - - BRETAGNE - Vu par Hubert Cou­du­rier @Hu­bertCou­du­rier

Jean-Yves Le Drian lan­çait, di­manche, son fa­meux « Breizh Lab » par une réu­nion qui avait été ajour­née en dé­cembre der­nier pour cause de crise des gi­lets jaunes, ce qui au­rait ren­du la dé­marche in­au­dible. Lui qui est un des mi­nistres les plus po­pu­laires du gou­ver­ne­ment joue tar­di­ve­ment en Bre­tagne la par­ti­tion dé­jà un peu usée des pro­gres­sistes contre les conser­va­teurs.

Flan­qué de ses fils spi­ri­tuels, l’aven­tu­reux dé­pu­té Gwen­dal Rouillard, qui rentre du Bré­sil où il ac­com­pa­gnait le P-DG de Na­val Group, Her­vé Guillou, et fait par­fois of­fice de mis­si do­mi­ni­ci pour les mis­sions sen­sibles, mais aus­si le sage Loïg Ches­nais-Gi­rard, son suc­ces­seur à la Ré­gion, le­quel doit en­core faire confir­mer sa lé­gi­ti­mi­té dans les urnes, le « sau­mon rose » - sur­nom don­né vu son ap­ti­tude à re­mon­ter les cou­rants du PS - conti­nue de tra­cer son sillon. In­dif­fé­rent aux so­cia­listes bre­tons qui s’es­timent aban­don­nés et le conspuent ou­ver­te­ment.

La re­traite… Même pas en rêve !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.