Cinq Bleus, dont trois Bre­tons

Le Télégramme - Quimper - - VOILE - Philippe Eliès

Après l’Eu­ro­saf, place aux planches RS : X cette se­maine à Pal­ma avec le coup d’en­voi, mar­di, du cham­pion­nat d’Eu­rope. A un peu plus d’un an des JO 2020 à To­kyo, les cinq membres de l’équipe de France, dont trois Bre­tons, vont sa­voir où ils en sont.

Les autres sé­ries ont ache­vé, sa­me­di, l’Eu­ro­saf en baie de Pal­ma. A par­tir de mar­di, les planches à voile entrent en scène. Pen­dant cinq jours, 345 wind­sur­feurs, soit 121 femmes et 225 hommes, vont en dé­coudre. Par­mi eux, les cinq membres de l’équipe de France. La Bres­toise Lu­cie Bel­beoch, au­jourd’hui li­cen­ciée au Stade Fran­çais, au­teur d’un top 10 au cham­pion­nat du monde 2018 et, bien sûr, la ré­fé­rence, Ro­che­laise Char­line Pi­con, cham­pionne olym­pique 2016 à Rio et vi­ce­cham­pionne du monde 2018 après une pause pour don­ner nais­sance à son pre­mier en­fant. Chez les femmes, Pi­con est clai­re­ment un cran au-des­sus. Lo­gi­que­ment, elle de­vrait être sur le plan d’eau des JO à To­kyo, Bel­beoch vi­sant plu­tôt les JO suivant, ceux de 2024 en France.

Le Coq : « Je suis prêt »

Du cô­té des gar­çons, Pierre Le Coq reste le fer de lance de l’équipe : cham­pion du monde 2015 à Oman et sur­tout mé­daillé de bronze aux Jeux Olym­piques de Rio en 2016, le Brio­chin, qui a ter­mi­né ses études den­taires entre-temps, veut al­ler cher­cher l’or au Japon. Troi­sième en fé­vrier 2019 de l’étape de Coupe du monde à Mia­mi, il a en­voyé un mes­sage clair à ses ad­ver­saires : il est là et a bien l’in­ten­tion de ne pas se lais­ser chi­per sa place de lea­der. « Le bon­homme est prêt, dit-il. La pré­pa­ra­tion a été très bonne cet hi­ver avec de gros blocs de tra­vail phy­sique et sur l’eau. J’ai toutes les cartes en main pour faire un très bon ré­sul­tat ».

Mé­daillé de bronze du cham­pion­nat du monde 2018, le Car­na­cois Louis Giard a, lui, une re­vanche à prendre après un dé­but de sai­son 2019 pas à la hau­teur de ses at­tentes : « J’ai à coeur de me ra­che­ter après ma 15e place de Mia­mi. Il y a de la concur­rence sur l’eau mais aus­si entre nous au sein de l’équipe de France ».

36 Fran­çais dont 17 Bre­tons

Il a rai­son, la concur­rence est rude chez les Bleus où le troi­sième lar­ron, Tho­mas Goyard, a éga­le­ment son mot à dire. Le Ro­che­lais d’adop­tion sait que le plan d’eau de Pal­ma peut ré­ser­ver des sur­prises : « Il s’agit de faire le mieux pos­sible pour res­ter dans le match. L’an­née 2019 s’an­nonce longue en vue de la qua­li­fi­ca­tion pour les Jeux Olym­piques ».

A Pal­ma, il y au­ra les cinq ath­lètes membres de l’équipe de France mais aus­si d’autres cou­reurs, des jeunes no­tam­ment. Au to­tal, la dé­lé­ga­tion fran­çaise se­ra com­po­sée de 36 gar­çons (14 se­niors et 22 jeunes) et 19 filles (10 se­niors et 9 jeunes). La Bre­tagne est bien re­pré­sen­tée avec 15 gar­çons, dont sept es­poirs. Chez les se­niors, on note le re­tour d’Hé­lène Noes­moen, li­cen­ciée au SN Sa­blais, mais qui s’en­traîne à Brest avec Christophe Bou­tet.

▼ A par­tir de mar­di et jus­qu’à ven­dre­di : courses de qua­li­fi­ca­tion. Fi­nale le sa­me­di 13 avril.

Pho­to Je­sus Re­na­do

Pierre Le Coq (FRA 77) et Tho­mas Goyard (FRA 3), deux des chances fran­çaises à Pal­ma.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.