La ré­volte fis­cale re­con­nue

Le Télégramme - Quimper - - LE FAIT DU JOUR - Vu par Hubert Cou­du­rier @Hu­bertCou­du­rier

Le pou­voir a-t-il va­cillé, dé­but dé­cembre, au plus fort de la crise des gi­lets jaunes, comme le laisse en­tendre le do­cu­men­taire dif­fu­sé lun­di soir par BFM-TV ? Tou­jours est-il qu’après l’in­ter­ven­tion vi­gou­reuse du chef de l’État au soir du Nou­vel an, le grand dé­bat fut une mise en scène réus­sie pour confor­ter une dé­mo­cra­tie re­pré­sen­ta­tive ébran­lée par la conjonc­tion d’un mou­ve­ment mi­no­ri­taire et des par­tis d’op­po­si­tion, au pre­mier rang des­quels La France in­sou­mise (LFI), la droite et l’ex­trême droite adop­tant ra­pi­de­ment une at­ti­tude plus me­su­rée. L’in­ca­pa­ci­té du mou­ve­ment à se struc­tu­rer, les dé­ra­pages ver­baux de ses re­pré­sen­tants, comme de di­ri­geants po­li­tiques, tel Jean-Luc Mé­len­chon, la vio­lence des élé­ments les plus ra­di­caux ont af­fai­bli le sou­tien dans l’opi­nion des gi­lets jaunes dont les ma­ni­fes­ta­tions s’ef­fi­lochent au fil des se­maines. Pour au­tant, cette théâ­tra­li­sa­tion d’une so­cié­té en forme d’ago­ra n’a pas éteint les braises du conflit. En com­mu­ni­quant sur des baisses d’im­pôts, d’abord dans le JDD, avec l’in­ter­view de Gé­rald Dar­ma­nin, puis, lun­di, par la voix d’Édouard Phi­lippe, le gou­ver­ne­ment prend acte que c’est d’abord une ré­volte fis­cale qui s’est ex­pri­mée. Le fa­meux RIC (ré­fé­ren­dum d’ini­tia­tive ci­toyenne) ne re­cueillant que 5,8 % d’avis fa­vo­rables, se­lon les chiffres com­mu­ni­qués lors de la res­ti­tu­tion de lun­di. Certes, il y a un fos­sé des dé­cla­ra­tions d’in­ten­tion aux réa­li­tés dans un pays qui n’a ja­mais su al­lé­ger la fis­ca­li­té en ré­dui­sant les dé­penses pu­bliques. Mais un large consen­sus (75 %) semble se des­si­ner pour y par­ve­nir en­fin.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.