Gen­dar­me­rie. Les ré­ser­vistes du Fi­nis­tère s’en­traînent chaque an­née à Châ­teau­lin

Le Télégramme - Quimper - - BRETAGNE -

On compte 360 ré­ser­vistes de la gen­dar­me­rie na­tio­nale dans le Fi­nis­tère. Un jour par an, ils se réunissent par groupe de 70, sur le site de l’école de gen­dar­me­rie de Di­néault, près de Châ­teau­lin, pour une séance d’en­traî­ne­ment et de rap­pel théo­rique. Sa­me­di 6 et di­manche 7 avril, 140 ré­ser­vistes fi­nis­té­riens de la Gen­dar­me­rie na­tio­nale étaient ras­sem­blés sur les 200 hec­tares de l’école de gen­dar­me­rie de Ty Vou­ge­ret, à Di­néault, près de Châ­teau­lin. La for­ma­tion, axée cette an­née sur le thème de la tue­rie de masse, leur a rap­pe­lé le cadre lé­gal d’une in­ter­ven­tion des forces de l’ordre, les tech­niques de se­cou­risme, les tech­niques de trans­mis­sion. Les sta­giaires se sont éga­le­ment en­traî­nés au tir au pis­to­let, et ont été mis en si­tua­tion avec une fausse prise d’otages.

La ré­serve de la gen­dar­me­rie com­prend un tiers d’an­ciens gen­darmes, le reste est com­po­sé de ci­vils sou­hai­tant ser­vir leur pays et ve­nir en aide à leurs conci­toyens, en don­nant quelques jours de leur temps par an. Re­cru­tés entre 17 et 40 ans, les ré­ser­vistes peuvent ser­vir jus­qu’à 65 ans. Dans le Fi­nis­tère, les ré­ser­vistes sont es­sen­tiel­le­ment sol­li­ci­tés pour des pa­trouilles et de la pré­ven­tion sur les fes­ti­vals.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.