Vannes. « Dans une telle dé­tresse qu’il pré­fère al­ler en pri­son »

Le Télégramme - Quimper - - BRETAGNE - Laurent Guen­neugues

Un homme de 44 ans s’est pré­sen­té au com­mis­sa­riat de Vannes, sa­me­di, parce qu’il vou­lait être in­car­cé­ré. Ce mar­di, il a été condam­né à six mois de pri­son ferme sup­plé­men­taires.

« Comment peut-on en ar­ri­ver là ? », s’in­ter­roge son avo­cate, Me Mas­crier. Jeu­di der­nier, son client a été condam­né par dé­faut à six mois de pri­son ferme pour non-res­pect d’une in­ter­dic­tion de sé­jour dans le Mor­bi­han. Quand il a ap­pris la nou­velle, il a dé­ci­dé de se rendre de lui-même au com­mis­sa­riat, deux jours plus tard, afin d’être pla­cé en dé­ten­tion. « Il a fait sa pre­mière fugue à l’âge de 12 ans, note son avo­cate. Il dort dans la rue, ne trouve pas de tra­vail et sur­vit avec le RSA. Il est dans une telle dé­tresse qu’il pré­fère al­ler en pri­son ».

Âgé de 44 ans, il compte pas moins de qua­torze men­tions à son ca­sier ju­di­ciaire, dont plu­sieurs pour tra­fic de stu­pé­fiants. Mais son avo­cate est for­melle : « Il ne veut plus dea­ler. Ce que d’autres tra­fi­quants n’ac­ceptent pas, d’ailleurs, alors il a été frap­pé et a eu une côte cas­sée ». Elle y voit un se­cond avan­tage du sé­jour en pri­son : ce­la lui per­met­trait d’être en sé­cu­ri­té.

Condam­né à six mois sup­plé­men­taires

Pro­blème pour lui : quand il s’est poin­té au com­mis­sa­riat, la dé­ci­sion du jeu­di n’avait tou­jours pas été no­ti­fiée. Et les po­li­ciers n’avaient donc au­cune rai­son de l’en­voyer di­rec­te­ment en pri­son. C’est alors qu’il les a me­na­cés de com­mettre un nou­veau dé­lit s’ils le lais­saient sor­tir. Ré­sul­tat : ils l’ont de nou­veau pla­cé en garde à vue pour non-res­pect de son in­ter­dic­tion de sé­jour dans le Mor­bi­han. Et il a de nou­veau été condam­né, mar­di, sui­vant la pro­cé­dure de com­pa­ru­tion im­mé­diate, par le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Vannes, à six mois de pri­son ferme, qui viennent s’ajou­ter à la peine iden­tique de jeu­di der­nier. Et cette fois, il a pu être pla­cé en mai­son d’ar­rêt.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.