La crise du bé­né­vo­lat

Le Télégramme - Quimper - - CYCLISME - Yves-Ma­rie Thé­ré­né

Le Tro­phée Aven Mo­ros s’est ar­rê­té en 2017, le Chal­lenge El­lé-Isole a été mis en som­meil au dé­but de l’an­née, la Ronde Fi­nis­té­rienne a ré­duit la toile… Chaque sai­son, des épreuves dis­pa­raissent du ca­len­drier. Les ex­pli­ca­tions sont mul­tiples mais l’une d’entre-elles n’est pas spé­ci­fique au vé­lo. Tous les mi­lieux as­so­cia­tifs, spor­tifs ou non, sont concer­nés : les or­ga­ni­sa­teurs vieillissent et ça ne se bous­cule pas der­rière. Le bé­né­vo­lat est clai­re­ment en crise. « Quand quel­qu’un ar­rête, il n’y a per­sonne pour prendre la re­lève », constate Eric Le Balch, spea­ker sur les courses cy­clistes de­puis

30 ans, qui a vu plus d’une épreuve dis­pa­raître.

Jean An­dré, pré­sident de la Ronde Fi­nis­té­rienne, fait le même constat. « Il y a de moins en moins de bé­né­voles dans les co­mi­tés d’or­ga­ni­sa­tion. Le re­nou­vel­le­ment ? Non, je ne le vois pas. »

Jean-Paul Fa­vé, le pré­dé­ces­seur de Jean An­dré à la tête de la Ronde, a fait ses comptes. « Dans notre or­ga­ni­sa­tion, la moyenne d’âge est su­pé­rieure à 70 ans. »

Sans jeunes pour re­prendre le flam­bleau, le vé­lo au­ra du mal à rou­ler grand pla­teau très long­temps.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.