Une tran­si­tion réus­sie pour le groupe So­diaal

Le Télégramme - Quimper - - LA UNE - Fré­dé­rique Le Gall

À l’is­sue de longues né­go­cia­tions, le groupe lai­tier So­diaal a re­pris, le 12 mars der­nier, une par­tie de l’usine de Ca­rhaix ap­par­te­nant au chi­nois Synutra. Mer­cre­di, Da­mien La­combe, le pré­sident de la co­opé­ra­tive fran­çaise, a fait un pre­mier bi­lan de cette tran­si­tion qu’il es­time réus­sie.

Un mois après la re­prise de l’uni­té de sé­chage de Synutra, à Ca­rhaix, le groupe So­diaal tire un bi­lan positif de son ac­qui­si­tion.

Pour son pré­sident Da­mien La­combe, pré­sent mer­cre­di à Ca­rhaix, cet ou­til est une « chance pour les pro­duc­teurs ».

Le 12 mars, après plu­sieurs mois de né­go­cia­tions avec Synutra, son client chi­nois en difficulté, So­diaal, pre­mier groupe co­opé­ra­tif lai­tier, pre­nait pos­ses­sion d’une par­tie du site ca­rhai­sien : la ré­cep­tion, l’uni­té de sé­chage et le la­bo­ra­toire, avec les 180 sa­la­riés liés à ces ac­ti­vi­tés.

Quant à Synutra, il conser­vait la pro­prié­té des ac­ti­vi­tés de mé­lange et de condi­tion­ne­ment. Dans cette nou­velle confi­gu­ra­tion, So­diaal se donne deux fi­na­li­tés : conti­nuer à ser­vir son client Synutra en lait déshy­dra­té et pro­duire pour ses propres uni­tés de condi­tion­ne­ment de lait in­fan­tile. So­diaal de­vrait trai­ter an­nuel­le­ment entre 150 et 180 mil­lions de litres de lait par an sur le site fi­nis­té­rien. « Notre ob­jec­tif est de ne pas être dé­pen­dant des mar­chés chi­nois et d’as­su­rer notre crois­sance sur l’en­semble des mar­chés mon­diaux », sou­ligne-t-on chez So­diaal.

Un po­ten­tiel de sé­chage mul­ti­plié par deux

Pour Da­mien La­combe, le pré­sident du groupe lai­tier, la tran­si­tion s’est par­fai­te­ment réa­li­sée et l’opé­ra­tion ca­rhai­sienne est un suc­cès. « C’est un pre­mier mois réus­si. On a eu un dé­mar­rage as­sez re­mar­quable. En six heures, on est pas­sé de l’ac­ti­vi­té Synutra à l’ac­ti­vi­té So­diaal. On a réus­si à la fois à faire la tran­si­tion au ni­veau tech­nique, de la pro­duc­tion et du sys­tème d’in­for­ma­tion. Ce­la montre les com­pé­tences qui exis­taient sur le site et l’ex­per­tise qu’ap­porte So­diaal puisque notre groupe gère plus de vingt tours » com­mente Da­mien La­combe, ve­nu, mer­cre­di, faire le tour du pro­prié­taire sur le site ca­rhai­sien.

À l’heure où la co­opé­ra­tive lai­tière met le cap sur la va­leur ajou­tée, cet in­ves­tis­se­ment dans le lait in­fan­tile, un mar­ché en pleine ex­pan­sion au ni­veau mon­dial, non seule­ment se jus­ti­fie, mais il lui fait ga­gner du temps. En ef­fet, l’ac­qui­si­tion des deux tours de sé­chage ca­rhai­siennes lui per­met de mul­ti­plier par deux son po­ten­tiel qui est ac­tuel­le­ment de 30 000 tonnes entre ses dif­fé­rents sites de sé­chage de lait in­fan­tile (Guin­gamp, Montauban, dans le Su­dOuest, et Doul­lens, dans les Hauts-deF­rance, pour la par­tie condi­tion­ne­ment)

« Nos ou­tils étaient à sa­tu­ra­tion. L’usine de Ca­rhaix nous fait ga­gner quatre à cinq ans sur notre plan de dé­ve­lop­pe­ment qui pré­voyait jus­te­ment la construc­tion d’une usine dé­diée au lait in­fan­tile », ajoute Da­mien La­combe. Il ajoute que cette ac­qui­si­tion est une chance pour les pro­duc­teurs de la ré­gion mais aus­si pour tous ceux de la co­opé­ra­tive, qu’ils soient en Bre­tagne, en Ar­dèche ou en Alsace. En Bre­tagne, So­diaal col­lecte 1,6 mil­liard de lait sur 3 200 points de col­lecte.

Pho­to Fré­dé­rique Le Gall

Da­mien La­combe, pré­sident de So­diaal, et Oli­vier Pier­re­don, di­rec­teur de l’ac­ti­vi­té nu­tri­tion in­fan­tile de So­diaal.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.