Rennes. Une femme ébor­gnée au cou­teau, l’une de ses connais­sances ar­rê­tée

Le Télégramme - Quimper - - BRETAGNE -

Dans la nuit du jeu­di 28 au ven­dre­di 29 mars, vers 1 h, une femme de 29 ans a bles­sé au cou­teau une autre femme, âgée de 28 ans, à l’angle de la rue de Pen­hoët et de la rue Saint-Michel, à Rennes. La vic­time a dé­fi­ni­ti­ve­ment per­du l’usage de son oeil. Les deux jeunes femmes se connais­saient. À l’ar­ri­vée des se­cours et des po­li­ciers, la sus­pecte avait pris la fuite. Après dix jours de re­cherches, elle a fi­na­le­ment été in­ter­pel­lée, lun­di, par des agents à vé­lo, avant d’être pla­cée en garde à vue. La pré­ve­nue est dé­sor­mais pour­sui­vie pour « violence vo­lon­taire avec arme ayant en­traî­né une mu­ti­la­tion ou in­fir­mi­té per­ma­nente ». Pré­sen­tée ce mer­cre­di au pro­cu­reur, elle de­vrait être in­car­cé­rée le temps de l’en­quête. Un juge d’ins­truc­tion a été sai­si. C’est une page de la vie mu­ni­ci­pale de Gui­clan qui se tourne. En poste de­puis 28 ans, le maire Ray­mond Mer­cier, 72 ans, a dé­ci­dé de dé­mis­sion­ner pour « rai­sons personnelles ». L’an­cien pé­pi­nié­riste a pré­ve­nu son équipe et adres­sé sa lettre au pré­fet du Fi­nis­tère. Il res­te­ra néan­moins conseiller mu­ni­ci­pal et conser­ve­ra pro­ba­ble­ment son poste de vice-pré­sident de la com­mu­nau­té de com­munes du Pays de Lan­di­vi­siau jus­qu’aux pro­chaines élec­tions mu­ni­ci­pales, dans onze mois. Ce dé­part ayant été an­ti­ci­pé, on connaît dé­jà le nom de ce­lui qui bri­gue­ra son poste lors du pro­chain con­seil mu­ni­ci­pal. Il s’agit de Robert Bo­di­guel, ac­tuel ad­joint à l’ur­ba­nisme.

Pho­to archives Le Té­lé­gramme

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.