Alan Har­nois, sur­mo­ti­vé à la mai­son

Le Télégramme - Quimper - - SPORTS - Jean-Pierre Prault

L’acte 2 des cham­pion­nats de France, ce week-end à Ro­ma­gné, de­vrait être ce­lui de la confir­ma­tion pour Alan Har­nois, éton­nant 4e en ju­niors lors des trois coups mi-mars à Cas­tel­nau-de-Le­vis (Tarn). Le pas­sage en 125 (une SX pré­pa­rée par David Adam) a fait pas­ser un cap au Lou­déa­cien, dé­jà très ma­ture à 15 ans, et sur­tout très bien en­tou­ré. L’in­cer­ti­tude ré­gnant sur la par­ti­ci­pa­tion de l’in­tou­chable Nor­diste Florian Miot, peut lais­ser en­tre­voir un po­dium au Cos­tar­mo­ri­cain.

> On ne vous a pas vu le wee­kend der­nier à Plouasne ?

Je m’étais fait mal aux doigts à Glé­nac et je ne vou­lais prendre au­cun risque pour Ro­ma­gné…

> Pour l’ou­ver­ture du France, vous avez été la bonne sur­prise en ter­mi­nant 4e.

À chaque fois, je me suis re­trou­vé di­rect dans le bon wa­gon et j’ai tou­jours été aux avant-postes. Je me sen­tais vrai­ment bien. Je ne m’at­ten­dais pas à ça. Un top 15, c’au­rait dé­jà été bien. Je ne suis qu’à 1 point du 3e. Le ma­tin, j’avais dé­jà réus­si le 2e chro­no de mon groupe.

> Com­ment ex­pli­quer cette progression ?

Nous avons beau­coup tra­vaillé avec Théo Rop­tin qui di­rige une école de pi­lo­tage de mo­to­cross à Di­nan et à Plouasne. On a in­sis­té sur le tra­vail phy­sique avec beau­coup de foo­ting et de gai­nage, d’in­ten­si­té aus­si. On a bos­sé éga­le­ment la tech­nique de pi­lo­tage. La 85 et la 125, ce n’est pas du tout le même tra­vail. J’avais un grand ga­ba­rit pour une 85. Je me sens bien plus à l’aise sur la 125. Les roues sont plus grandes et c’est mieux pour pas­ser les trous et les or­nières.

> Florian Miot qui a rem­por­té les deux matchs à Cas­tel­nau, est-il in­ac­ces­sible ?

Il est au-des­sus du lot. Il vise le cham­pion­nat d’Eu­rope et c’est sa 2e sai­son en 125. Il a aus­si un bon team. Il a l’avan­tage aus­si de ne pas tra­vailler alors que moi je suis au ly­cée en se­conde gé­né­rale. C’est dé­jà pres­qu’un pro.

> Au bout de la sai­son, il y au­ra un se­cond ren­dez-en Bre­tagne, à If­fen­dic pour la fi­nale. C’est mo­ti­vant ?

« Dé­jà, il faut voir com­ment ça va se pas­ser tout au long de la sai­son. Je vais pouvoir dis­pu­ter toutes les manches du cham­pion­nat de France. L’idéal se­rait de faire un po­dium à If­fen­dic et de fi­nir dans le Top 10 au clas­se­ment gé­né­ral fi­nal. En tout cas, j’aime bien aus­si le par­cours ».

▼ Sa­me­di (14 h 35) et di­manche (11h 10)

DR

Le jeune Alan Har­nois a pas­sé un cap cette an­née. Son po­ten­tiel se ré­vèle peu à peu…Pho­to

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.