La che­vau­chée fan­tas­tique

Le Télégramme - Quimper - - RUGBY - Anne Pau­lou

En dé­cro­chant sa sixième vic­toire consé­cu­tive, Vannes pour­suit sa che­vau­chée fan­tas­tique. Au­rillac lui au­ra pour­tant don­né du fil à re­tordre, mais les Bre­tons ont su marquer sur leurs temps forts et s’offrent une in­croyable qua­trième place, à deux jour­nées de la fin. Les play-offs n’ont ja­mais été aus­si proches !

Avec le match nul de Ne­vers contre Bé­ziers la veille (15-15), tous les voyants étaient au vert pour les Van­ne­tais qui re­ce­vaient Au­rillac dans l’op­tique de confor­ter leur place dans le Top 6, sy­no­nyme de play-offs. Per­sonne n’avait per­du de vue qu’une vic­toire des Bre­tons face aux Sta­distes leur per­met­trait de ra­vir la qua­trième place à Ne­vers. Mais comme l’avait répété dans la se­maine Jean-Noël Spit­zer, il fal­lait se mé­fier des Can­ta­liens, tou­jours en mis­sion main­tien.

Ces der­niers pre­naient d’ailleurs le match par le bon bout et, sur leur pre­mière in­cur­sion dans le camp ad­verse, ins­cri­vaient un es­sai par Ja­va­khia (5’) que Se­gonds ne trans­for­mait pas. De quoi re­froi­dir un peu l’am­biance, d’au­tant que les Van­ne­tais ne par­ve­naient pas à mettre la main sur le bal­lon. Trop d’erreurs les em­pê­chaient de fran­chir une ligne dé­fen­sive au­rilla­coise bien en place. En mode die­sel, les Mor­bi­han­nais trou­vaient en­fin la bonne car­bu­ra­tion au bout d’une de­mi­heure de jeu et pre­naient l’avan­tage sur un es­sai le long de la ligne de Du­plenne.

Pas de bonus of­fen­sif

Hil­sen­beck, après avoir ré­duit le score sur pé­na­li­té (20’), réus­sis­sait la trans­for­ma­tion ex­cen­trée (34’, 10-5). Comme contre Mas­sy et Bourg-en-Bresse, Vannes au­ra mis du temps pour ren­trer dans le match, Au­rillac ayant mis la pres­sion d’en­trée de jeu. Dans un stade de la Ra­bine qui af­fi­chait com­plet, Vannes virait à la pause sur la marque de 13 à 5, grâce à une nou­velle pé­na­li­té de Hil­sen­beck (38’), alors que Se­gonds avait pour sa part échoué dans l’exer­cice (30’). Mal­gré cet avan­tage au ta­bleau d’af­fi­chage, cette pre­mière mi-temps n’a pas dû vrai­ment plaire à Jean-Noël Spit­zer. Le RCV af­fi­chait d’autres in­ten­tions dans le jeu à la re­prise. Et sur un mou­ve­ment col­lec­tif ron­de­ment me­né, Bou­thier al­lait apla­tir (51’, 18-5). Vannes avait les crocs et met­tait à pro­fit des bal­lons per­dus par l’adversaire. En su­pé­rio­ri­té nu­mé­rique, Ka­mi­ka­mi­ka trou­vait la terre pro­mise, Le Bail fi­nis­sant le tra­vail (25-5, 73’).

Les quatre points de la vic­toire ac­quis, il res­tait aux Van­ne­tais d’al­ler cher­cher le point du bonus of­fen­sif. Ils n’au­ront pas cueilli cette der­nière quête mais ce suc­cès leur per­met de s’ins­tal­ler à la qua­trième place. Énorme ! Dans le conte­nu, moins. « On au­rait dû al­ler cher­cher ce cin­quième point car ce match a été faible de notre part. C’est un pe­tit match, le moins bon à do­mi­cile. Il faut que ça nous mette en éveil car de­vant, ce n’était pas bien. En tout cas, ce n’était pas digne d’une équipe qui veut jouer les play-offs. Un peu trop de plai­sir so­cial à mon goût », ob­ser­vait le ma­na­ger gé­né­ral.

Pas­cal Ro­bert

Bou­thier a ins­crit le deuxième es­sai des Van­ne­tais lors de la vic­toire face à Au­rillac..Pho­to

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.