Re­tour sur un phé­no­mène aux mil­lions de fans

On meurt beau­coup dans GoT Celle de tous les su­per­la­tifs

Le Télégramme - Quimper - - LA UNE - Claire Stein­len

C’est la sé­rie té­lé la plus chère ja­mais pro­duite, la plus vue dans le monde, la plus té­lé­char­gée… Et ses mil­lions de fans pa­tientent de­puis plus d’un an et de­mi. Une patience en­fin ré­com­pen­sée ! La hui­tième et ul­time sai­son de « Game of Th­rones » va dé­mar­rer et elle s’an­nonce comme une apo­théose, truf­fée de re­bon­dis­se­ments. Re­tour sur ce phé­no­mène mon­dial.

De­main soir dé­bute la hui­tième et der­nière sai­son de la sé­rie la plus vue et la plus chère de l’his­toire du genre, et qui s’ar­rête en pleine gloire. « Game of Th­rones », ins­pi­rée des livres de George R. R. Mar­tin, est de­ve­nue culte dans le monde en­tier. Ré­su­mé d’un phé­no­mène.

Rien n’a fil­tré de cette der­nière sai­son, pas une image, pas un dé­cor. Mieux, la pro­duc­tion en­voyait des scé­na­rios scel­lés, et a fait tour­ner de fausses scènes fi­nales aux co­mé­diens afin que per­sonne ne puisse di­vul­guer la fin. Lan­cée en 2011, cette sé­rie mé­dié­va­le­fan­tas­tique, dif­fu­sée sur HBO, était au dé­part une sa­ga de niche, voire de geeks, plé­bis­ci­tée par les lec­teurs de George R. R. Mar­tin. Qui sont nom­breux : le romancier amé­ri­cain, fan de Tol­kien et de son « Sei­gneur des an­neaux » de­puis l’en­fance, a écou­lé 85 mil­lions de livres à tra­vers le monde. Dans sa sa­ga en sept tomes, il n’en a pour le mo­ment écrit que quatre. Ce sont les scé­na­ristes, Da­vid Be­nioff et Dan Weiss, qui ont créé la suite et le dé­noue­ment fi­nal, avec tout de même des di­rec­tives de l’au­teur.

Une his­toire de guerres des clans dans un royaume ima­gi­naire, entre le Nord, le Sud, des dra­gons, des Vi­kings, des zom­bies aus­si, et puis des his­toires d’amour, de sexe, de haine et de vio­lence. Après plu­sieurs pro­jets avor­tés sur grand écran, dont un de l’au­teur lui-même, c’est la chaîne câ­blée amé­ri­caine HBO qui dé­cide de l’adap­ter. Avec des moyens dé­li­rants : deux pi­lotes dif­fé­rents ont été tour­nés, dont l’un par l’une des stars de HBO, Ti­mo­thy Van Pat­ten à qui l’on doit « Les So­pra­no » ou « Board­walk Em­pire »…

La re­cette du suc­cès ? Des images gran­dioses, dignes du ci­né­ma. Dans les­quelles passe tout le bud­get. Pas un seul ac­teur connu. En­fin si, un, Sean Bean, du « Sei­gneur des an­neaux ». Star de la pre­mière sai­son et très po­pu­laire, il a été dé­ca­pi­té sans pré­avis. Don­nant un si­gnal fort : per­sonne dans « Game of Th­rones » (GoT) n’est in­vul­né­rable. Mieux, les chances de sur­vie des per­son­nages ont été éva­luées à 38 %. On y meurt beau­coup. En­vi­ron 150 des 250 per­son­nages pré­sents dans les sept sai­sons ont dé­jà trou­vé la mort. La sé­rie est aus­si très spec­ta­cu­laire. « Ce sont les scènes de ba­taille les plus dingues ja­mais vues », ex­plique Charlotte Blum, spé­cia­liste sé­ries, qui pré­sente une émis­sion heb­do­ma­daire sur le su­jet, sur OCS. « Cer­taines scènes durent vingt mi­nutes. On an­nonce une seule chose dans cette sai­son 8 : une ba­taille qui a été tour­née dans trois lieux dif­fé­rents, pen­dant 55 nuits. Un re­cord ».

La sé­rie est d’ailleurs celle de tous les su­per­la­tifs. C’est la plus chère ja­mais pro­duite avec 100 mil­lions de bud­get pour la der­nière sai­son, soit le double de la pre­mière. C’est-à-dire près de 17 mil­lions d’eu­ros par épi­sode. C’est aus­si la plus vue dans le monde, avec 30 mil­lions de té­lé­spec­ta­teurs par épi­sode et un nombre de té­lé­char­ge­ments re­cord d’un mil­liard lors de la sai­son 7. « GoT » de­vient culte très vite. « Ce­la a mar­ché, parce que la sé­rie est un croi­se­ment des genres : à la fois un drame familial, un soap, des his­toires d’amour, une époque, un ro­man d’aven­tures… Comme l’avait fait "Twin Peaks" dans les an­nées 90, "GoT" est un peu un mix de tout ça. Aus­si, elle s’adresse à tout le monde, puisque cha­cun peut y pio­cher quelque chose qui lui plaît », ré­sume Charlotte Blum.

« GoT » s’ar­rête cette an­née, en pleine gloire. Un choix stra­té­gique de HBO, qui pré­fère res­ter sur un suc­cès. « Et ne pas réa­li­ser la ou les sai­sons de trop, et dé­ce­voir, comme l’ont fait tant d’autres titres cultes, comme "Dex­ter", qui s’est ache­vée sous les mo­que­ries ». Mais que les fans se ras­surent. Pas moins de cinq pro­jets sont en pré­pa­ra­tion, dont un pré­quel, qui se pas­se­ra 5 000 ans plus tôt, avec Nao­mi Watts en hé­roïne. En­core de belles images à dé­cou­vrir pour les ama­teurs du genre.

Pho­to HBO

Les der­niers épi­sodes de la sai­son 8 de « Game of Th­rones » de­vraient mettre en lu­mière la re­la­tion entre Jon Snow et Dae­ne­rys Tar­ga­ryen, la mère des dra­gons.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.