Guin­gamp : l’al­lant re­trou­vé

Le Télégramme - Quimper - - FOOTBALL - Matthieu Huet

Por­tés par un Mar­cus Thu­ram en­fin cons­tant, les Guin­gam­pais ont re­trou­vé de l’al­lant of­fen­sif à Stras­bourg, sa­me­di (3-3). Des pro­grès qui re­donnent des couleurs à une for­ma­tion longtemps mo­ri­bonde sur le plan of­fen­sif, no­tam­ment à l’ex­té­rieur.

Un po­ten­tiel sous-es­ti­mé

Les Bre­tons ont mis fin à une di­sette of­fen­sive qui les pour­sui­vait de­puis trop longtemps. Ces der­niers, qui n’avaient pas ins­crit plus d’un but au cours d’un même match en cham­pion­nat de­puis le 16 jan­vier (2-1 face à Rennes), tour­naient en 2019 à une réa­li­sa­tion tous les deux ren­contres et pei­naient par­ti­cu­liè­re­ment à l’ex­té­rieur (un seul but lors des cinq der­niers dé­pla­ce­ments).

A l’is­sue de la dé­faite à Mont­pel­lier, le 4 avril, Jo­ce­lyn Gour­ven­nec avait ex­hor­té ses joueurs à se li­bé­rer da­van­tage : « Ça sur­vient par­fois à un mo­ment, sans qu’on sache vrai­ment pour­quoi ». Dix jours plus tard, l’an­cien Bor­de­lais a été en­ten­du et a avan­cé quelques ex­pli­ca­tions. « On a été un peu plus ac­teur par rap­port à nos der­niers matchs à l’ex­té­rieur, a consta­té le Bre­ton. Nous avons bien joué nos coups d’at­taque. On a réus­si à se créer beau­coup de si­tua­tions. Si ça peut dé­ver­rouiller un peu les joueurs par rap­port à ça et qu’ils se fassent un peu plus confiance… » Evi­dem­ment, tout n’a pas été par­fait. Guin­gamp n’a pas concré­ti­sé tous ses temps forts et le manque de pré­sence de­vant le but s’est par­fois fait res­sen­tir alors que les centres ar­ri­vaient dans la sur­face, à l’image d’un No­lan Roux très oc­cu­pé à dé­fendre mais pas tou­jours à point nom­mé pour conclure. Néan­moins, l’al­lant af­fi­ché in­carne une forme de rup­ture après des se­maines sans vé­ri­tables oc­ca­sions. Comme si cette équipe avait en­fin pris conscience d’un po­ten­tiel of­fen­sif qu’elle sem­blait sous-es­ti­mer.

Thu­ram a com­pris le mes­sage

Des pro­grès in­car­nés no­tam­ment par un homme. Im­pli­qué sur les trois buts et fer de lance de l’at­taque cos­tar­mo­ri­caine, Mar­cus Thu­ram a rap­pe­lé pour­quoi plu­sieurs grands clubs eu­ro­péens lui font les yeux doux. L’at­ta­quant a réalisé l’une des meilleures pres­ta­tions de sa sai­son en ajou­tant l’ef­fi­ca­ci­té à des per­cus­sions for­mi­dables. « Il a été cons­tant, re­con­naît son en­traî­neur. Il a tra­vaillé dé­fen­si­ve­ment aus­si. J’ai eu une ex­pli­ca­tion de texte avec lui cette se­maine. Ma­ni­fes­te­ment, ça a por­té ses fruits. C’est un gar­çon très vi­vant, très en­joué, qui adore le foot. Après, de temps en temps, c’est bien aus­si que l’en­traî­neur que je suis soit exi­geant avec lui. Mais il écoute. Et quand un joueur écoute et qu’il ré­pond pré­sent le week-end, c’est bon signe. Mar­cus sait qu’il a des choses à ap­prendre. Il est pro­mis à une belle car­rière. C’est main­te­nant qu’il cons­truit pour de­main. » Et main­te­nant, c’est dé­jà Mar­seille, face à qui l’an­cien So­cha­lien se­ra en­core très at­ten­du.

AFP

Dans sa lutte pour le main­tien, Guin­gamp peut s’ap­puyer sur Mar­cus Thu­ram , ex­cellent sa­me­di.Pho­to

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.