Dis­til­bène. Les époux Le Cos­sec de­mandent ré­pa­ra­tion au la­bo­ra­toire UCB Phar­ma

Le Télégramme - Quimper - - BRETAGNE - Sa­muel Ri­bot

Elle « n’en a pas fi­ni » avec le la­bo­ra­toire UCB Phar­ma. La Bau­loise Sylvie Le Cos­sec, mère d’un jeune homme po­ly­han­di­ca­pé de 20 ans, pour­suit ce mar­di, de­vant le tri­bu­nal de grande ins­tance de Nan­terre, son com­bat contre l’en­tre­prise qui a com­mer­cia­li­sé en France le Dis­til­bène, un mé­di­ca­ment pres­crit entre 1948 et 1977 aux femmes en­ceintes pour évi­ter les fausses couches.

Dans la fa­mille Le Cos­sec, tout a com­men­cé avec la grand-mère, Jo­sette, trai­tée au Dis­til­bène alors qu’elle at­tend Sylvie, qui naî­tra avec un uté­rus fra­gi­li­sé. Une mal­for­ma­tion qui vau­dra en­suite au fils de Sylvie, Julien, de naître lour­de­ment han­di­ca­pé sur les plans mo­teur, vi­suel et cé­ré­bral.

Faire re­con­naître le pré­ju­dice de la fa­mille

Face à ce drame, le couple Le Cos­sec ob­tient une pre­mière vic­toire face à UCB Phar­ma en jus­tice. Le lien de cau­sa­li­té entre l’ab­sorp­tion de Dis­til­bène par Jo­sette et la mal­for­ma­tion gé­ni­tale de sa fille est re­con­nu. Nou­veau suc­cès en sep­tembre 2016, avec la re­conP­ré­sen­tés nais­sance du lien de cau­sa­li­té entre le Dis­til­bène ab­sor­bé par sa grand-mère et l’état de san­té de Julien. « Main­te­nant, c’est le mo­ment de la troi­sième sé­quence, in­dique Sylvie Le Cos­sec, celle où nous demandons ré­pa­ra­tion pour les dom­mages fi­nan­ciers et hu­mains cau­sés à notre couple par la com­mer­cia­li­sa­tion du Dis­til­bène ». Le père de Julien Le Cos­sec, Loïc, a dû ar­rê­ter de tra­vailler pen­dant sept ans pour s’oc­cu­per de son fils et lui trou­ver une struc­ture d’ac­cueil adap­tée à son état. Sylvie, elle, a aban­don­né une car­rière pro­met­teuse dans un grand groupe. C’est pour in­dem­ni­ser ce pré­ju­dice que la fa­mille en­tend au­jourd’hui obtenir ré­pa­ra­tion.

Il va pour ce­la fal­loir prou­ver de­vant le tri­bu­nal que les pa­rents des pe­tits-en­fants « Dis­til­bène » sont eux aus­si vic­times des agis­se­ments du la­bo­ra­toire belge. « Mes­sieurs, vous qui avez ga­gné beau­coup d’ar­gent sur le mal­heur de mil­liers de fa­milles, sa­chez vous taire, bais­ser les yeux et in­dem­ni­ser pour toutes les souf­frances pro­vo­quées ! », ré­clament les époux Le Cos­sec dans une lettre ou­verte.

UCB Phar­ma, qui a pré­fé­ré ne pas com­mu­ni­quer à ce stade de la pro­cé­dure joue gros avec cette af­faire, qui pour­rait faire ju­ris­pru­dence.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.