Chant de Ma­rin. Il met les voiles de­puis 30 ans

Le Télégramme - Quimper - - BRETAGNE - Ar­melle Men­guy

À Paim­pol (22), pour ses 30 ans, le fes­ti­val du Chant de Ma­rin, qui se tien­dra les 2, 3 et 4 août, a cas­sé sa ti­re­lire. Le 4e fes­ti­val de Bre­tagne en termes de fré­quen­ta­tion n’a jamais eu au­tant de têtes d’af­fiche et a dé­ci­dé de faire la part belle aux voix de femmes, comme jamais encore au­pa­ra­vant. Coups de coeur et belles dé­cou­vertes vont une nou­velle fois faire vi­brer les quais. Sur un ba­teau.

Et Chant de Ma­rin oblige, la pré­sen­ta­tion of­fi­cielle de l’évé­ne­ment avait lieu sur une ve­dette de Bré­hat, lun­di après-mi­di. « On a pris une at­ta­chée de presse pa­ri­sienne pour ac­cro­cher encore plus la presse na­tio­nale, et qui dit Pa­ris, dit ba­teau pour évo­quer la Bre­tagne », dé­clare le Ca­pi­taine Pierre Mor­van, fier de ses quelque 160 000 fes­ti­va­liers, 2 000 mu­si­ciens, 160 groupes, 7 scènes, 200 ba­teaux tra­di­tion­nels en bois et 1 000 ma­rins.

Ré­tro mu­si­cale. Le concept de ce 30e an­ni­ver­saire était de faire un bes­tof des meilleurs mo­ments mais il y a tou­jours un dé­ca­lage entre les sou­haits de dé­part et les faits. « Cer­tains ar­tistes ne tournent plus, d’autres n’existent plus, cer­tains prennent trop cher ou ont si­gné des ex­clu­si­vi­tés avec d’autres fes­ti­vals ; on a ain­si beau­coup ap­pro­ché Ben Har­per qui ne joue­ra fi­na­le­ment qu’aux Vieilles Char­rues. Pour le reste, je ne dé­voile rien de nos en­vies car les ar­tistes en ques­tion vien­dront dans quelques édi­tions. On met par­fois deux à trois édi­tions à faire ve­nir quel­qu’un es­père, comme Ber­nard La­villiers cette an­née. Pour le groupe Pink Mar­ti­ni et la chan­teuse Jeanne Ad­ded, c’est la même chose. Pour cette der­nière, c’est après l’avoir vue à Art Rock il y a quatre ans que je voulais l’avoir à Paim­pol, dé­jà en 2017, et ça s’est joué à un fil qu’elle ne vienne pas ».

Têtes d’af­fiche. « On n’en a jamais eu au­tant », an­nonce Pierre Mor­van. Par­mi elles, ci­tons Gil­ber­to Gil, Ber­nard La­villiers, Idir, Go­ran Bre­go­vic, Hy­phen Hy­phen, De­nez Prigent et Yann Tier­sen en in­vi­té, Jeanne Ad­ded, Pink Mar­ti­ni, Mo­ti­vés, Fe­mi Ku­ti. Pour Pierre Mor­van, ce sont les arbres qui cachent toute une fo­rêt de dé­cou­vertes. En sept scènes dont une sur un ba­teau, tout au long des quais, les vi­si­teurs vont en avoir plein les mi­rettes une nou­velle fois.

Une part belle aux voix de femmes.

« Nous n’en avons jamais eu au­tant non plus et même du cô­té des groupes de chants de ma­rins, nous nous sommes at­ta­chés à ce qu’ils aient des fem­qu’on mes ». Et Pierre Mor­van de ci­ter le Mys­tère des Voix Bul­gares (12 femmes d’un coup), la Bré­si­lienne Fla­via Coel­ho, l’Inuit Eli­sa­pie, la Réu­nion­naise Ann O’Aro, le re­tour des Biches Co­cottes, ou encore la Ga­li­cienne Mer­cedes Peon. Pour la pre­mière fois, un groupe russe, et en chant de ma­rin, avec The Fri­gate Sh­tan­dart Shan­ty Choir.

Ki­la le re­tour et deux fois.

Par­mi les grands temps forts du fes­ti­val, les Ir­lan­dais de Ki­la qui ont dé­jà mis le feu aux quais de Paim­pol, sans être pro­gram­més sur la grande scène. Leur énergie aty­pique, presque tri­bale, en fait un groupe phare qui re­vient à Paim­pol et joue­ra deux fois sur deux scènes dif­fé­rentes, pour l’édi­tion 2019.

Et aus­si.

Le fes­ti­val ne se­rait pas ce qu’il est sans ses in­nom­brables spec­tacles de rue, tou­jours très im­pres­sion­nants, ses fan­fares et ba­ga­doù, ses ex­po­si­tions, son mar­ché et vil­lage de 60 ex­po­sants, ses confé­rences et ex­po­si­tions, la pré­sence de conteurs, ses spec­tacles pour en­fants (dont ce­lui des Ours du Scorff cette an­née). Et évi­dem­ment, le fes­ti­val ne se­rait rien non plus sans ses ba­teaux : cette an­née, entre autres, Le Lys Noir, Le Fran­çais ou encore le re­tour du très ma­jes­tueux Étoile du Roy.

▼ Pratique

Fes­ti­val du Chant de Ma­rin, Paim­pol, les 2, 3 et 4 août ( jeu­di 1er, ar­ri­vée des ba­teaux à par­tir de 18 h) ; ta­rifs : for­faits 3 jours, adultes à par­tir de 15 ans : 46 € en lo­ca­tion et sur place : 54 € ; en­fants de 6 à 14 ans : 4 € en lo­ca­tion ; sur place : 8 € ; à la jour­née, dès 15 ans : 23 € en lo­ca­tion ; sur place : 27 €; en­fants de 6 à 14 ans : 2 € en lo­ca­tion ; sur place : 4 € ; c’est gra­tuit pour les moins de 6 ans.

Pho­to DR

Ber­nard La­villiers, sou­hai­té de­puis deux édi­tions, se­ra à Paim­pol, le di­manche 4 août, sur la grande scène, à 23 h.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.