Langue bre­tonne. Les centres de for­ma­tion en concur­rence ou­verte

Le Télégramme - Quimper - - BRETAGNE - Ca­the­rine Le Guen

Cinq centres de for­ma­tion à la langue bre­tonne se par­tagent le mar­ché bre­ton. L’as­so­cia­tion Stum­di, dont les sites de for­ma­tion sont à Lan­der­neau son siège - à Brest, Guin­gamp (22), Saint-Brieuc, Ploe­meur (56) et Ar­ra­don (56) vient de de­man­der au centre Rou­dour de ne pas s’ins­tal­ler à Brest, au mo­tif que cette concur­rence met en dan­ger ses fi­nances et la pé­ren­ni­té de ses 23 em­plois plus une quin­zaine de va­ca­taires.

Rou­dour n’a pas l’in­ten­tion de re­non­cer

La di­rec­trice de Stum­di, Clau­die Mal­noë es­time que l’ar­ri­vée de Rou­dour à Brest se­ra une ca­tas­trophe éco­no­mique : « Ce­la a été le cas pour notre site de Ploe­meur, et Guin­gamp est en pé­ril. Brest fonc­tionne bien mais il n’y a pas de liste d’at­tente, donc pas de place pour un se­cond centre. Nos bi­lans sont de plus en plus mau­vais, il faut qu’on défende notre site, on est dé­so­lé de mettre ça sur la place pu­blique ». Rou­dour n’est pas une as­so­cia­tion, mais une so­cié­té co­opé­ra­tive et par­ti­ci­pa­tive (Scop), dont le siège est à Ca­rhaix et qui compte 11 sa­la­riés. Pas ques­tion de re­non­cer à cette ins­tal­la­tion bres­toise an­nonce le di­rec­teur de Rou­dour, Se­di­rig Laur, sou­li­gnant que la Scop per­çoit dix fois moins de sub­ven­tions qu’une as­so­cia­tion. Un ar­gu­ment qui re­met en pers­pec­tive la no­tion de concur­rence.

Un meilleur fi­nan­ce­ment ré­cla­mé

Stum­di met aus­si en cause le rôle de l’Of­fice pu­blic de la langue bre­tonne qui sert d’in­ter­face entre la Ré­gion et les centres de for­ma­tion pour la ré­par­ti­tion des for­ma­tions aux de­man­deurs d’em­ploi fi­nan­cées à hau­teur de 3 250 € par le con­seil ré­gio­nal. « Nous ne sommes pas une au­to­ri­té de ré­gu­la­tion, nous ne don­nons pas d’au­to­ri­sa­tion d’ou­ver­ture et il n’y a pas de mo­no­pole », lui ré­pond Fu­lup Jacq, le di­rec­teur de l’Of­fice.

Mal­gré tout, les centres de for­ma­tion s’en­tendent au moins sur un point, ils vont écrire à la Ré­gion pour de­man­der un meilleur fi­nan­ce­ment des for­ma­tions, les 3 250 € al­loués ne cou­vrant pas les frais pé­da­go­giques.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.