Cor­rup­tion ? Des­plat a mis le feu !

Ce n’était cer­tai­ne­ment pas sa vo­lon­té ini­tiale, mais en aler­tant la Ligue sur une pré­su­mée ten­ta­tive de cor­rup­tion concer­nant le match CaenAn­gers, Ber­trand Des­plat, ar­ro­seur ar­ro­sé au fi­nal, a mis le feu. Pas sûr que le pré­sident d’En Avant Guin­gamp ait

Le Télégramme - Quimper - - HIPPISME - Be­noit Sio­han avec Jean-Pierre Prault

Voi­là une po­lé­mique dont Jo­ce­lyn Gour­ven­nec et ses joueurs se se­raient cer­tai­ne­ment pas­sés, alors qu’ils luttent pied à pied de­puis des mois, en quête de main­tien. Voi­là une po­lé­mique que Ber­trand Des­plat, pre­mier comp­table de la réus­site ou de l’échec spor­tif - et fi­nan­cier - de son club, au­rait éga­le­ment pré­fé­ré évi­ter. Mais c’est clai­re­ment lui qui a cra­qué l’al­lu­mette, n’ima­gi­nant sans doute pas qu’on (une ré­vé­la­tion de L’Équipe) re­mon­te­rait jus­qu’à lui.

Les faits, dé­crits de ma­nière constante par les dif­fé­rents pro­ta­go­nistes mar­di, re­montent à sa­me­di der­nier : de­puis Stras­bourg, où il ac­com­pagne son équipe, le pré­sident de Guin­gamp té­lé­phone à Di­dier Quillot, le Di­rec­teur Gé­né­ral de la Ligue du foot­ball pro­fes­sion­nel (LFP), pour lui faire part d’une pré­su­mée ten­ta­tive de cor­rup­tion concer­nant le match Caen-An­gers. Une ru­meur dont Des­plat, ain­si qu’il le confir­me­ra à L’Équipe et au Té­lé­gramme, au­rait eu vent via un de ses joueurs, lui-même en contact avec un col­lègue d’An­gers.

« Je n’ac­cuse per­sonne »

Le tuyau semble a prio­ri bien mince, mais dans l’ima­gi­naire de Des­plat et de Quillot il est peut-être un peu am­pli­fié par le pré­cé­dent caen­nais (1) ain­si que par la pré­sence sur le banc du club normand d’un cer­tain Rolland Cour­bis, in­cri­mi­né et condam­né dans plu­sieurs af­faires. Tou­jours est-il que, ni une, ni deux, le pa­tron exé­cu­tif de la Ligue alerte le pré­sident caen­nais, Gilles Ser­gent, ain­si que le dé­lé­gué de la Ligue sur ce match, le Bre­ton Alain Le Gal­lou­dec. Joint par Le Té­lé­gramme mar­di après­mi­di, ce der­nier nous a ren­voyés sur la com­mu­ni­ca­tion of­fi­cielle de la LFP.

« Le Di­rec­teur Gé­né­ral a ap­pli­qué la pro­cé­dure se­lon la­quelle les ac­teurs du jeu et les of­fi­ciels sont pré­ve­nus des doutes sur l’in­té­gri­té de la ren­contre. Sauf ins­truc­tion contraire d’une au­to­ri­té ju­di­ciaire, ne pas le faire au­rait ex­po­sé la LFP à des sanc­tions pé­nales », s’est jus­ti­fiée l’ins­tance dans un com­mu­ni­qué. In­ter­ro­gé par Le Té­lé­gramme, Ber­trand Des­plat a éga­le­ment in­vo­qué la pro­cé­dure : « J’ai fait part d’un échange té­lé­pho­nique d’un joueur à un autre joueur. J’ai sai­si l’au­to­ri­té de tu­telle. Je n’ac­cuse per­sonne et ce n’est pas moi qui ai ren­du pu­blique cette in­for­ma­tion », a in­sis­té le pré­sident guin­gam­pais, alors que la tem­pête s’était dé­jà le­vée.

La com­mis­sion de dis­ci­pline est sai­sie

Alors que le ré­sul­tat du match (vic­toire d’An­gers) semble ré­fu­ter la thèse de la cor­rup­tion, la ré­vé­la­tion de l’épi­sode trois jours après, a eu le don de faire bouillir les ac­teurs. « Ces ac­cu­sa­tions sans fon­de­ment sont très graves. Je di­rais même dé­geu­lasses, a éruc­té l’en­traî­neur an­ge­vin Sté­phane Mou­lin. Le pré­sident Des­plat fe­rait mieux de nous dire mer­ci : pour les six points pris contre nous et notre vic­toire à Caen. » À Caen, le pré­sident Gilles Ser­gent, in­ter­ro­gé par L’Équipe, a ré­ser­vé ses pre­mières flèches à Di­dier Quillot et à la Ligue. « Ils au­raient dû at­tendre de re­grou­per des élé­ments pro­bants avant de son­ner l’alerte. » Mais il n’a pas lou­pé Ber­trand Des­plat, dé­plo­rant via un com­mu­ni­qué « ces jeux de cou­lisse ». « La com­mis­sion de dis­ci­pline de la LFP (2) de­vra dé­ter­mi­ner dans quel in­té­rêt l’EA Guin­gamp a ap­pe­lé la LFP en amont du match. »

Les deux pré­si­dents au­ront cer­tai­ne­ment l’oc­ca­sion d’évo­quer le su­jet le 4 mai pro­chain à Guin­gamp. Leurs deux clubs s’y li­vre­ront sur le ter­rain un match cer­tai­ne­ment dé­ter­mi­nant dans la lutte à trois qu’ils se dis­putent avec Di­jon pour la 18e place sy­no­nyme de bar­rage et donc d’es­poir de main­tien.

(1) L’an­cien pré­sident du club a été condam­né pour cor­rup­tion pas­sive dans l’af­faire des ten­ta­tives de matchs tru­qués de ren­contres du Nîmes Olym­pique, en 2014.

(2) Dès lun­di, la LFP a ou­vert une ins­truc­tion et sai­si sa com­mis­sion de dis­ci­pline, qui se réunit ce mer­cre­di.

Pho­to Ni­co­las Créach

Ber­trand Des­plat et Di­dier Quillot (au se­cond plan) se sont at­ti­ré les foudres de Caen et d’An­gers.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.