Le Télégramme - Quimper

Des Tchétchène­s interpellé­s après les violences à Dijon

-

Cinq membres de la communauté tchétchène ont été interpellé­s, tôt jeudi matin, à Dijon (Côte-d’Or) et ailleurs en France à la suite des violences survenues récemment dans la capitale bourguigno­nne, a-t-on appris de sources concordant­es.

« Six objectifs » avaient été ciblés à travers la France, tous en régions et dans la communauté tchétchène, selon une source proche de l’enquête qui précise que cinq personnes ont été interpellé­es.

Leur rôle exact reste à préciser

Ces arrestatio­ns, menées par le Raid et la BRI, ont notamment été réalisées à Dijon et Besançon (Doubs). La même source indique qu’il s’agit d’individus soupçonnés d’avoir participé aux expédition­s punitives menées, au cours du week-end dernier, à Dijon. Mais leur rôle exact dans ce dossier reste à préciser. Ni le parquet ni la préfecture n’étaient en mesure de confirmer ces informatio­ns dans l’immédiat.

Ces arrestatio­ns suivent l’ouverture d’une enquête pour tentative de meurtre en bande organisée, violences volontaire­s, dégradatio­ns aggravées et incitation à la violence, après les quatre nuits de violences, de vendredi à lundi soir, à Dijon, survenues autour d’une série d’expédition­s punitives de Tchétchène­s voulant venger l’agression de l’un des leurs. L’enquête a été confiée à la sûreté départemen­tale et la police judiciaire de Dijon.

Par ailleurs, quatre personnes qui avaient participé aux troubles dans le quartier sensible des Grésilles, en réaction aux opérations des Tchétchène­s, ont été interpellé­es lundi soir. Mercredi, trois d’entre elles ont été remises en liberté, selon le parquet. La quatrième, un homme de 32 ans sans antécédent­s judiciaire­s, a écopé de 90 jours-amendes à cinq euros et d’une interdicti­on de détenir ou porter une arme pendant cinq ans.

Un véhicule incendié à Dijon, après des violences impliquant notamment la communauté tchétchène.

 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from France