Le Télégramme - Quimper

Des fleurs à déguster !

Pour donner des couleurs à votre cuisine, partez à la cueillette, choisissez des variétés de fleurs comestible­s et créez un massif dédié à la dégustatio­n.

- Willy Aboulicam

Lorsque l’on sème ou plante des fleurs, c’est en espérant contempler leurs belles couleurs au jardin ou dans nos bouquets. La fleur se laisse admirer, tandis que le légume est voué à être dévoré. L’aromate, quant à lui, nous offre quelques feuilles pour parfumer nos plats. Aussi, certains jardiniers auront peut-être quelques scrupules à cueillir des fleurs pour les manger. Pourtant, si l’on ne peut guère espérer rassasier une grosse faim avec des pétales, les fleurs comestible­s ajoutent à notre cuisine de belles notes raffinées. On pourra bien sûr se pencher sur leurs vertus médicinale­s, mais si l’on veut éviter de jouer les apprentis sorciers, on peut se limiter au désir de semer des couleurs dans nos assiettes et des saveurs délicates dans nos plats.

À la récolte des pétales

Avant même de songer à semer, on peut déjà faire de belles récoltes parmi celles qui ornent le jardin en ce moment. Inutile d’essayer de faire des réserves : les fleurs se conservent mal et il vaut mieux les cueillir juste avant de les déguster. Parmi les sauvages, mettez les fleurs de trèfles et des pissenlits dans votre panier. Le coquelicot, la mauve et la violette agrémenter­ont vos salades et vos desserts. Les fleurs mâles de courgettes qui doivent être nombreuses en ce moment se dégustent en beignets ou farcies. Les roses s’accordent bien avec le sucre : elles parfument sirops et confitures. Bourraches, soucis et capucines, pensées sont des habituées de la cuisine, tandis que d’autres gagnent à y être dévorées, comme le dahlia ou la glycine.

Bien les cueillir et les conserver

Récoltez vos fleurs le matin par temps sec pour les consommer le jour même. Ne cueillez que des fleurs dont vous connaissez parfaiteme­nt les vertus, renseignez-vous auprès de votre pharmacien au moindre doute (lire aussi ci-dessous). Vous pouvez faire sécher les pétales ou petites fleurs entières et les ranger ensuite dans des bocaux hermétique­s pour vous en servir plus tard. Sur presque toutes les fleurs comestible­s, on ne mange que les pétales après avoir enlevé les étamines. Il est possible de conserver des fleurs fraîches quelques jours en les plaçant sur du papier absorbant et humide dans un récipient hermétique qui sera placé au réfrigérat­eur.

 ?? Photos Adobe Stock ?? Une salade d’été qui met en appétit !
Photos Adobe Stock Une salade d’été qui met en appétit !

Newspapers in French

Newspapers from France