Le Télégramme - Quimper

Où peut-on le conserver ?

- G.L.N.

Chez soi, le stockage peut être compliqué et a un coût. Il faudra investir dans un coffre et une assurance spécifique (au-delà de quelques pièces d’or qui peuvent parfois être couvertes par votre contrat en cours). En cas de cambriolag­e ou d’incendie, le remboursem­ent peut être plafonné.

En louant un coffre, à la banque. Compter d’une centaine d’euros à 400 € par an. Toutes les agences n’en proposent pas et certains réseaux abandonnen­t ce service. Si votre agence ferme, votre or peut être transféré dans une autre, plus lointaine. Et si votre banque fermait (les plus pessimiste­s évoquent l’Argentine en 2000 ou la Grèce en 2015), il deviendrai­t encore plus complexe de récupérer vos lingots.

Chez un prestatair­e de stockage, comme le proposent notamment des grandes plateforme­s d’achat comme Au Coffre ou Or.fr. L’investisse­ment est conservé hors système bancaire par une société tiers spécialisé­e, en général pour un tarif de 1 à 1,5 % de la valeur conservée. « Un titre de propriété est émis par la société de stockage au nom du client avec les numéros de série des lingots ou lingotins », précise Fabrice Drouin Ristori, dont la société a fixé un plancher de 10 000 € d’achat.

 ?? Depositpho­tos ?? De l’or au coffre-fort.
Depositpho­tos De l’or au coffre-fort.

Newspapers in French

Newspapers from France