Le Télégramme - Quimper

Les candidats à la mairie face aux entreprene­urs

- Yves Madec

Les entreprene­urs bretons organisaie­nt, mercredi, leur deuxième débat de ces municipale­s au Chapeau-Rouge. L’occasion d’interroger les candidats sur leurs plans pour l’économie et le commerce à Quimper. Est-ce le huis clos ou les conditions du direct ? Toujours est-il que l’ambiance était chaleureus­e, ce qui a donné lieu à des échanges courtois et plutôt intéressan­ts entre candidats, sous la conduite de Pierre-Yves Biger. Chacun a pu s’exprimer sur les six thèmes choisis en lien avec les lecteurs du Télégramme, dans un temps limité.

Les candidats interrogen­t les candidats

Sur le commerce post Covid, Isabelle Assih a notamment évoqué un accompagne­ment financier des commerçant­s et une aide à la mise en ligne de leurs produits. Tandis que Ludovic Jolivet assurait que « le centre-ville allait avoir sa revanche », citant par exemple les travaux aux halles, les incitation­s pour l’accès au centre-ville ou encore un site web « j’achète à Quimper » pour les commerçant­s en difficulté ; Annaïg Le Meur appelait à limiter le commerce de périphérie, à repenser le marché du Braden ou encore à créer une police municipale pour sécuriser clients et commerçant­s.

Les trois candidats se sont entendus sur le maintien « indispensa­ble » de la ligne aérienne Quimper-Orly et sur la nécessité de tenir tous les projets prévus à Quimper comme la rénovation du théâtre Max-Jacob. Annaïg Le Meur a pointé ses priorités : la piste d’athlétisme, la piscine et les halles. Déplacemen­ts, agricultur­e, accession aux marchés publics… les candidats ont planché plus d’une heure avant de finir par une question libre à leurs rivaux. Tous ont cherché à appuyer là où ça pouvait faire mal. La nécessité d’un pôle métropolit­ain pour Isabelle Assih, qualifié « d’échec » pour l’instant par les deux concurrent­es. Le pôle d’échanges multimodal, « que l’on ne voit toujours pas » pour Annaïg Le Meur. Mais c’est Ludovic Jolivet qui s’est montré le plus vindicatif en insistant sur leur projet de salle de sport à Quimper avec les contrainte­s sanitaires actuelles. « Nous maintenons cet équipement en tenant compte des contrainte­s », lui a rétorqué Isabelle Assih, quelque peu courroucée de l’insistance du maire sortant. « Ce n’est pas une priorité, il y a un besoin d’une salle adaptée, mais la période est inconnue, on ne va pas s’engager sur l’inconnu », a enchaîné Annaïg Le Meur.

Commerce, tourisme, déplacemen­ts, agricultur­e, accession aux marchés publics… les candidats ont planché plus d’une heure sur les questions avant de finir par une question libre à leurs rivaux.

 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from France