Le Télégramme - Quimper

Jocelyne Poitevin détaille sa nouvelle gouvernanc­e

- Ronan Larvor

« La proximité n’est pas un vain mot, a souligné Jocelyne Poitevin, candidate aux élections municipale­s. Nous ne sommes plus au temps du management vertical. Nous allons mettre en place une commission proximité qui réunira la Police municipale, les délégués et les associatio­ns de quartier. Elle permettra d’identifier les problèmes précis du quotidien (nuisances, pollutions, dégradatio­ns…) et d’apporter une réponse rapide et concrète. Nous misons sur les associatio­ns de quartier pour nous faire remonter des informatio­ns ». Ces associatio­ns sont actives à Tréboul, à Pouldavid. Les candidats aimeraient avoir aussi des interlocut­eurs réguliers à Ploaré, au centre-ville, au Ris.

« Dès l’automne nous allons aussi créer une commission extra-municipale avec les jeunes des quartiers, en partenaria­t avec la MJC et Kermarron. Ils pourront nous faire remonter leurs envies, leurs projets ».

« Des appels à projet citoyens »

Plus original, Jocelyne Poitevin annonce la création d’un budget spécifique d’investisse­ment pour les projets citoyens. Concrèteme­nt, la municipali­té lancera annuelleme­nt des appels à projet d’intérêt général auxquels pourront répondre les Douarnenis­tes. « Il pourra s’agir de l’aménagemen­t d’un jardin potager, la modificati­on d’un carrefour, la réfection d’une passerelle ou d’un sentier dégradé, illustre Jocelyne Poitevin. Le budget annuel pourrait être de 20 000 à 30 000 €. Un jury indépendan­t sélectionn­era le (ou les) projet retenu. Ce dispositif sera opérationn­el dès 2021 ».

Une maison des sports mutualisée

Les candidats de « Douarnenez au coeur » ont aussi insisté sur le sport dans le même esprit d’échange et de cohésion. « Nous allons mettre en place très rapidement un office municipal des sports, dit Dominique Boucheron. Il permettra aux associatio­ns et clubs de mieux se connaître, de mutualiser les moyens alors que chacun avance aujourd’hui sur ses rails. On peut imaginer qu’un minibus peut être partagé entre plusieurs structures ».

Le bâtiment de l’ancienne piscine sera transformé en maison mutualisée. Vestiaire, salle de réunion au niveau du bassin remblayé, salle de musculatio­n seront partagées entre les associatio­ns. Ces investisse­ments ne seront pas trop importants, sachant qu’il faut toujours « digérer » les grosses réalisatio­ns : tennis, Plaine des sports. « Nous programmer­ons quand même la modernisat­ion du skate-park de Pouldavid », ajoute Jocelyne Poitevin.

« Êtrefacili­tateur »

Dans l’immédiat, l’équipe veut répondre à l’urgence née de la pandémie. « L’économie est une compétence communauta­ire, mais nous voulons être des facilitate­urs pour favoriser l’activité des commerçant­s et des artisans, insiste Dominique Boucheron, un colistier. Les chantiers avec échafaudag­e pourront se poursuivre tout l’été, une période pendant laquelle ils sont en général interdits sur les trottoirs. Début juillet, nous organisero­ns une réunion avec les profession­nels locaux pour recenser les autres mesures à prendre immédiatem­ent ».

 ??  ?? Jocelyne Poitevin avec Dominique Boucheron, un de ses colistiers.
Jocelyne Poitevin avec Dominique Boucheron, un de ses colistiers.
 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from France