Le Télégramme - Quimper

Décès deVera Lynn, éternelle « fiancée des forces armées » britanniqu­es

-

Au moment où était célébré, à Londres, l’appel du 18-Juin, la chanteuse Vera Lynn (Vera Margaret Welch, de son vrai nom) a discrèteme­nt tiré sa dernière révérence, à l’âge de 103 ans. Véritable légende au RoyaumeUni, celle qu’on surnommait la « fiancée des forces armées » britanniqu­es a soutenu, durant toute la Seconde Guerre mondiale, le moral des troupes avec ses ballades patriotiqu­es. Elle parcourut des milliers de kilomètres pour rencontrer les contingent­s en Égypte, Inde, Birmanie, visitant les hôpitaux et se produisant dans des usines d’armements. Sur les champs de bataille, en France, aux Pays-Bas, en Italie, au Maghreb et jusqu’en Extrême-Orient : partout où il y avait une radio, les hommes se rassemblai­ent au son de « (There’ll be Bluebirds over) the white cliffs of Dover » (1941) ou de « We’ll meet again » (1939), des titres qui leur ont offert des ailes pour combattre les nazis. Un succès qui ne s’est jamais démenti. Le 8 mai dernier, la population confinée pour cause de Covid était appelée à entonner son « We will meet again » (« Nous nous retrouvero­ns »). Et son dernier album, « Vera Lynn 100 », se hissait à la troisième place du classement britanniqu­e…

 ?? Photo AFP ?? Vera Lynn a soutenu, durant toute la guerre, le moral des troupes avec ses ballades riantes et patriotiqu­es.
Photo AFP Vera Lynn a soutenu, durant toute la guerre, le moral des troupes avec ses ballades riantes et patriotiqu­es.

Newspapers in French

Newspapers from France