STX FRANCE TOU­JOURS DANS L’AT­TENTE

En vi­site à Saint-Na­zaire jeu­di, le mi­nistre de l’Eco­no­mie a ré­af­fir­mé son in­ten­tion de fi­na­li­ser l’ac­cord avec Fin­can­tie­ri.

Les Echos - - LA UNE - El­sa Di­char­ry @di­char­ry_e

Mal­gré les dis­sen­sions po­li­tiques, Bruno Le Maire es­père convaincre son ho­mo­logue ita­lien de fi­na­li­ser l’ac­cord de re­prise des Chan­tiers de l’At­lan­tique par Fin­can­tie­ri.

L’opé­ra­tion n’est pas en­core bou­clée. Mais le mi­nistre de l’Eco­no­mie a la ferme in­ten­tion de voir en­fin abou­tir l’ac­cord, scel­lé en avril 2017 et conclu en sep­tembre avec l’Ita­lie, en vue de la re­prise de 50 % de STX France par le groupe ita­lien Fin­can­tie­ri. En vi­site, ce jeu­di, à Saint-Na­zaire, a l’oc­ca­sion du bap­tême du « MSC Bel­lis­si­ma », Bruno Le Maire, a ain­si ré­af­fir­mé qu’il s’agis­sait d’un « ac­cord stra­té­gique »,

an­non­çant au pas­sage que STX France al­lait « ré­cu­pé­rer le nom des Chan­tiers de l’At­lan­tique, un beau nom, un nom pres­ti­gieux »,

a-t-il dé­cla­ré.

Bruno Le Maire au­ra bien­tôt le loi­sir de faire part à son ho­mo­logue ita­lien de son in­ten­tion de « main­te­nir cet ac­cord ».

Gio­van­ni Tria a en ef­fet pré­vu de le ren­con­trer dans quelques jours, après avoir an­nu­lé un pre­mier ren­dez-vous pro­gram­mé ce jeu­di, suite aux dé­cla­ra­tions ju­gées dé­plai- santes d’Em­ma­nuel Ma­cron au­tour des mi­grants à l’égard de Rome. Le mi­nistre de l’Eco­no­mie veut « lui re­dire que cet ac­cord est un ac­cord stra­té­gique, qui dé­passe les pe­tites ir­ri­ta­tions du mo­ment, qui pas­se­ront ». « Les gou­ver­ne­ments changent, les ac­cords res­tent », a-t-il ajou­té.

Nou­velle com­mande

Le co­réen STX Off­shore & Ship­buil­ding, en dif­fi­cul­té fi­nan­cière, avait an­non­cé à l’au­tomne 2016 la mise en vente de sa par­ti­ci­pa­tion ma­jo­ri­taire dans STX France. Fin­can­tie­ri avait été le seul can­di­dat dé­cla­ré à la re­prise. L’éla­bo­ra­tion d’un mon­tage ca­pi­ta­lis­tique sub­til a eu pour but de ras­su­rer les sa­la­riés, in­quiets de voir ce fleu­ron tri­co­lore pas­ser aux mains de l’un de ses prin­ci­paux concur­rents. Une fois en­core, Bruno Le Maire a sou­li­gné ce jeu­di que cette al­liance avec Fin­can­tie­ri se­rait ga­gnante.

Le mi­nistre de l’Eco­no­mie en a pro­fi­té pour confir­mer la com­mande de 4 na­vires « World Class » à pro­pul­sion GNL par l’ar­ma­teur ita­lo­suisse MSC Croi­sières à STX France, et an­non­cer la com­mande d’un nou­veau pa­que­bot « Vis­ta ». Le tout re­pré­sen­tant un in­ves­tis­se­ment de 3,5 mil­liards d’eu­ros. Ces com­mandes portent à 13 le nombre de pa­que­bots que le chan­tier de Saint-Na­zaire de­vra construire d’ici à 2026, dont deux sont en­core en op­tion. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.