TELEPERFORMANCE SIGNE UN DEAL À 1 MIL­LIARD

Le nu­mé­ro un mon­dial de la re­la­tion client ac­quiert pour 1 mil­liard de dol­lars l’in­dien In­te­le­net au­près de Blacks­tone. Il se ren­force ain­si dans les ser­vices spé­cia­li­sés pour la ges­tion des pro­ces­sus mé­tiers.

Les Echos - - LA UNE - An­toine Bou­det @Abou­det

Le nu­mé­ro un mon­dial de la re­la­tion client a conclu un ac­cord avec Blacks­tone pour l’achat de l’in­dien In­te­le­set, dans les ser­vices spé­cia­li­sés ex­ter­na­li­sés.

Da­niel Ju­lien, le PDG et co­fon­da­teur (en 1978) de Teleperformance, l’a maintes fois ré­pé­té : le nu­mé­ro un mon­dial de la re­la­tion client fait de son ex­pan­sion en Asie et de sa di­ver­si­fi­ca­tion dans les ser­vices spé­cia­li­sés à va­leur ajou­tée ses prio­ri­tés. Dé­mons­tra­tion est faite une nou­velle fois, après no­tam­ment l’ac­qui­si­tion en 2016 des ser­vices d'in­ter­pré­ta­riat de Lan­gua­geLine So­lu­tions aux Etats-Unis, avec l’an­nonce jeu­di après Bourse de l’ac­cord conclu avec la so­cié­té d’in­ves­tis­se­ment Blacks­tone pour le ra­chat de l’in­dien In­te­le­net.

Le géant fran­çais n’hé­site pas à dé­bour­ser 1 mil­liard de dol­lars pour mettre la main sur cette en­tre­prise ba­sée à Bom­bay, soit dix fois sa marge opé­ra­tion­nelle (Ebit­da) attendue au terme de l’exer­cice 2018-2019 (clos fin mars), pour un chiffre d’af­faires qui de­vrait at­teindre près de 500 mil­lions.

Se­lon le site in­dien de « The Eco­no­mic Times », de nom­breux can­di­dats étaient en com­pé­ti­tion, dont le Fran­çais Web­help, l’amé­ri­cain Con­duent, is­su de la scis­sion entre Xe­rox et Syn­nex, ou en­core Car­lyle. Cer­tains au­raient re­non­cé du fait d’in­ter­ro­ga­tions sur la consti­tu­tion du ré­sul­tat, dans la­quelle pè­se­raient les ef­fets de change.

Mais pour Da­niel Ju­lien, qui avait pris des contacts avec les di­ri­geants d’In­te­le­net et de Blacks­tone avant même que ne soit lan­cé le pro­ces­sus de vente, pas d’hé­si­ta­tion, cette opé­ra­tion a une double ver­tu : « elle donne à Teleperformance une nou­velle di­men­sion dans les so­lu­tions in­té­grées à forte va­leur ajou­tée, et elle nous ins­talle en po­si­tion de lea­der en Inde, le pays qui connaî­tra pro­ba­ble­ment le dé­ve­lop­pe­ment le plus im­por­tant dans les quinze ans à ve­nir. »

D’ores et dé­jà, l’Inde de­vient le pre­mier pays de pro­duc­tion du groupe, avec un chiffre d’af­faires de 600 mil­lions de dol­lars (y com­pris l’ac­ti­vi­té ac­tuelle de Te­le­per­fo­mance), de­vant les Phi­lip­pines et les Etats-Unis. Bud­hen­per Sing, le di­rec­teur gé­né­ral d’In­tel­net de­vient le pa­tron de cet en­ti­té et le res­pon­sable pour le groupe du dé­ve­lop­pe­ment dans les autres géo­gra­phies de ces ser­vices de ges­tion des pro­ces­sus mé­tiers.

Etape dé­ci­sive

« Il ne fait pas de doute que notre in­dus­trie va vivre des dis­rup­tions avec la RPA [pour “Ro­bo­tic Pro­cess Au­to­ma­tion” ou au­to­ma­ti­sa­tion des pro-

ces­sus par la ro­bo­tique, NDLR] », re­marque Bud­hen­per Sing. Et, pour­suit-il, « ce qui est en­thou­sias­mant c’est que Teleperformance va nous per­mettre d’ex­ploi­ter tout notre po­ten­tiel grâce à sa pré­sence mon­diale et à sa di­men­sion glo­bale. »

In­te­le­net compte pas moins de 200 in­gé­nieurs très qua­li­fiés et consul­tants ex­perts mé­tier pour dé­ve­lop­per des so­lu­tions dans la

ges­tion om­ni­ca­nal de l’ex­pé­rience client, les ser­vices de back-of­fice, la ges­tion des res­sources hu­maines ou en­core les ser­vices de ges­tion fi­nan­cière et ad­mi­nis­tra­tive.

Se­lon Da­niel Ju­lien, « l’ac­qui­si­tion d’In­te­le­net consti­tue pour Teleperformance une étape dé­ci­sive vers la réa­li­sa­tion de son plan stra­té­gique 2018-2022 », qu’il pré­voit même d’ache­ver avec un an d’avance. ■

D’ores et dé­jà, l’Inde de­vient le pre­mier pays de pro­duc­tion du groupe, avec un chiffre d’af­faires de 600 mil­lions de dol­lars.

Pho­to Pas­ca­line Li­ne­ka

Da­niel Ju­lien, PDG de Teleperformance.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.