MALAKOFF MÉDÉRIC ET HUMANIS VONT SE MA­RIER

● Les deux groupes de pro­tec­tion so­ciale vont se rap­pro­cher le 1er jan­vier 2019. ● Ce nou­veau géant oc­cu­pe­ra une place de lea­der en as­su­rance col­lec­tive.

Les Echos - - LA UNE - Laurent Thé­ve­nin @lau­rent­the­ve­nin

Les deux groupes s’uni­ront le 1er jan­vier 2019 pour don­ner nais­sance à un poids lourd de l’as­su­rance col­lec­tive.

C’est un nou­veau géant des as­su­rances de per­sonnes et de la re­traite com­plé­men­taire qui doit voir le jour le 1er jan­vier 2019 dans un sec­teur dé­jà en pleine re­con­fi­gu­ra­tion. Malakoff Médéric et Humanis, les deuxième et cin­quième groupes pa­ri­taires de pro­tec­tion so­ciale en France, ont an­non­cé jeu­di avoir en­té­ri­né le prin­cipe de leur rap­pro­che­ment à cet ho­ri­zon, trois mois après avoir lan­cé une étude d’op­por­tu­ni­té.

« Nous sommes confron­tés aux mêmes en­jeux. Nous fai­sons les mêmes mé­tiers. Nous avons des cultures si­mi­laires et des ADN qui sont proches », fait va­loir Tho­mas Sau­nier, le di­rec­teur gé­né­ral de Malakoff Médéric. Avec ce ma­riage, les deux groupes comptent dé­ga­ger des sy­ner­gies et des com­plé­men­ta­ri­tés pour, no­tam­ment, amé­lio­rer leur qua­li­té de ser­vice ou leur po­si­tion­ne­ment concur­ren­tiel. « Ce­la per­met­tra aus­si de ren­for­cer notre ca­pa­ci­té d’in­ves­tis­se­ment dans le di­gi­tal et les don­nées », sou­ligne Oli­vier Mes­nard, le di­rec­teur gé­né­ral d’Humanis.

For­tunes di­verses en 2017

Sur la base des chiffres à fin 2017, le nou­vel en­semble comp­te­ra 6,9 mil­liards de fonds propres pour une marge de sol­va­bi­li­té de plus de 200 % – l’ob­jec­tif af­fi­ché étant de main­te­nir ce cous­sin du­ra­ble­ment au-de­là de ce seuil, hors me­sures tran­si­toires. L’an der­nier, les deux groupes au­ront connu des for­tunes di­verses. Malakoff Médéric a re­dres­sé son ré­sul­tat net (à 61 mil­lions d’eu­ros) et ren­for­cé son ra­tio de sol­va­bi­li­té (228 % hors me­sures tran­si­toires). Humanis, au contraire, a su­bi une perte de 298 mil­lions d’eu­ros après avoir dû pas­ser d’im­por­tantes pro­vi­sions en pré­voyance. Mais « le plan Re­bond que nous avons en­ga­gé doit per­mettre le re­tour à l’équi­libre d’Humanis Pré­voyance dès 2020 », sou­ligne Oli­vier Mes­nard.

Un an­crage très fort dans les branches

A eux deux, Malakoff Médéric (3,8 mil­liards d’eu­ros de chiffre d’af­faires l’an der­nier) et Humanis (2,4 mil­liards d’eu­ros de chiffre d’af­faires) vont se tailler une po­si­tion de choix en as­su­rance de per­sonnes. Ils re­ven­diquent une part de mar­ché to­tale de 17 % en col­lec­tives san­té et pré­voyance, leur coeur de mé­tier. Le nou­veau groupe pour­ra en par­ti­cu­lier s’ap­puyer sur un an­crage très fort dans les ac­cords de branches pro­fes­sion­nelles (54 en san­té et 82 en pré­voyance). « Dans un pre­mier temps, les marques com­mer­ciales Malakoff Médéric et Humanis conti­nue­ront d’exis­ter. Mais nous au­rons à nous po­ser la ques­tion de la per­ti­nence ou non d’une marque unique », glisse Tho­mas Sau­nier.

La gou­ver­nance du fu­tur en­semble – ar­ti­cu­lé au­tour d’une nou­velle as­so­cia­tion som­mi­tale et d’une SGAM pru­den­tielle faî­tière – n’est pas en­core ar­rê­tée, mais « il y au­ra un équi­li­brage par­fait entre les re­pré­sen­tants de Malakoff Médéric et d’Humanis », pro­met Oli­ver Mes­nard. In­ter­ro­gé sur l’im­pact so­cial de ce rap­pro­che­ment, les deux groupes in­diquent que « la py­ra­mide des âges est fa­vo­rable » : « Nous pre­nons l’en­ga­ge­ment qu’il n’y au­ra au­cun dé­part contraint ni de mo­bi­li­té géo­gra­phique contrainte. Les bas­sins d’em­ploi ac­tuels se­ront main­te­nus. » ■

Pho­to Humanis Malakoff Médéric

Oli­vier Mes­nard, di­rec­teur gé­né­ral d’Humanis (à gauche) et Tho­mas Sau­nier, di­rec­teur gé­né­ral de Malakoff Médéric (à droite).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.