LE MEILLEUR DU CERCLE DES ÉCHOS

Après le G7, re­gar­dons vers l’Asie du Sud-Est

Les Echos - - IDÉES & DÉBATS -

Pour Pierre Lel­louche, an­cien se­cré­taire d’Etat char­gé du Com­merce ex­té­rieur, l’Eu­rope doit re­bon­dir après l’échec du G7. No­tam­ment en dé­ve­lop­pant ses re­la­tions com­mer­ciales avec l’Asie du Sud-Est.

FIAS­CO « Le spec­ta­cu­laire échec du som­met du G7 de La Mal­baie [Qué­bec], ces tout der­niers jours, illustre à la fois le chaos qui gagne l’en­semble des re­la­tions in­ter­na­tio­nales – du com­merce aux grands dos­siers stra­té­giques de la pla­nète – et l’im­puis­sance fla­grante des Eu­ro­péens face à l’ac­cu­mu­la­tion de com­por­te­ments et d’évé­ne­ments hors de leur contrôle. »

OP­POR­TU­NI­TÉ « Ce qui fait sur­tout dé­faut [à l’Eu­rope], c’est la ca­pa­ci­té de re­prendre l’ini­tia­tive là où des op­por­tu­ni­tés existent. L’une d’elles est en Asie du Sud-Est. La France a une oc­ca­sion unique de ré­af­fir­mer son im­por­tance di­plo­ma­tique et éco­no­mique dans cette ré­gion vi­tale. […] L’As­so­cia­tion des na­tions de l’Asie du Sud-Est (Asean) compte plus de 500 mil­lions d’ha­bi­tants : beau­coup d’entre eux at­tein­dront bien­tôt le sta­tut de consom­ma­teurs is­sus de la classe moyenne. Il n’y au­ra pas de plus grande op­por­tu­ni­té de mar­ché dans le monde au cours de la pro­chaine dé­cen­nie. »

BLO­CAGES « Si Pa­ris dé­cide de se po­si­tion­ner, de ma­nière dé­ci­sive, comme l’un des tout pre­miers al­liés mon­diaux de l’Asean, il ou­vri­ra la voie à des mil­liers d’em­plois fran­çais dans le fu­tur. La pre­mière étape pour réa­li­ser les gains po­ten­tiels dans l’Asean est de res­ter ferme contre cer­taines ab­sur­di­tés ac­tuelles, telles que le blo­cage de l’ac­cord de libre-échange avec le Viet­nam ou le pro­jet d’em­bar­go to­tal sur les im­por­ta­tions d’huile de palme. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.