« Il faut créer plus de so­li­da­ri­té entre les maillons »

Les Echos - - INDUSTRIE &SERVICES -

pour être en me­sure de sanc­tion­ner au-de­là. L’exer­cice est com­plexe car les Eu­ro­péens ont par­fois des phi­lo­so­phies dif­fé­rentes en ma­tière de droit com­mer­cial. Mais le mar­ché per­ti­nent pour les agri­cul­teurs, les trans­for­ma­teurs et les dis­tri­bu­teurs est bien le mar­ché unique. Il faut des garde-fous so­lides et clairs à l’échelle de l’Eu­rope. Par ailleurs, la Com­mis­sion li­mite son texte aux seuls agri­cul­teurs et PME. C’est bien la prio­ri­té, mais en ex­cluant les grandes en­tre­prises et les co­opé­ra­tives du sec­teur, elle laisse le champ ou­vert à des ef­fets en cas­cade : quand l’ache­teur fi­nal met­tra ces en­tre­prises sous pres­sion, elles trans­fé­re­ront celles-ci d’une fa­çon ou d’une autre sur les four­nis­seurs, les agri­cul­teurs. Pour pro­té­ger ces der­niers, une ap­proche in­té­grée de l’en­semble de la chaîne est né­ces­saire : ce qui est dé­loyal pour les uns doit l’être pour les autres. Le Par­le­ment eu­ro­péen l’a com­pris. Son texte amen­dé est plus com­plet et struc­tu­rant.

Mais n’est-ce pas le consom­ma­teur qui risque de payer, au fi­nal, via une hausse des prix ?

L’en­jeu n’est pas d’aug­men­ter les prix mais de frei­ner l’ef­fon­dre­ment de la va­leur de notre ali­men­ta­tion, qui laisse au­jourd’hui la plu­part des fi­lières, no­tam­ment fran­çaises, dans un état ca­tas­tro­phique. Pour cer­taines, comme la viande, il s’agit dé­sor­mais d’une ques­tion de sur­vie. Une par­tie de la fi­lière agroa­li­men­taire en a conscience – ce­la s’est clai­re­ment vu en France lors des Etats gé­né­raux de l’ali­men­ta­tion. Ce­la rend le texte eu­ro­péen im­por­tant, aus­si, sur le plan sym­bo­lique : nous de­vons sor­tir d’une pé­riode de guerre de tran­chées entre les ac­teurs, avec un ré­gu­la­teur eu­ro­péen qui prenne ses res­pon­sa­bi­li­tés.

La chaîne doit ré­ap­prendre à créer de la va­leur col­lec­ti­ve­ment. Si nous vou­lons réus­sir la tran­si­tion en­vi­ron­ne­men­tale, at­ten­due des ci­toyens, et ré­pondre à leurs at­tentes en ma­tière de pro­duc­tions an­crées dans les ter­ri­toires, il faut créer plus de so­li­da­ri­té entre les maillons et mieux ré­par­tir de la va­leur, le tout ac­com­pa­gné d’une po­li­tique agri­cole eu­ro­péenne, vé­ri­ta­ble­ment com­mune, pour re­lan­cer l’in­ves­tis­se­ment. ■

3

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.