Die­sel : les construc­teurs al­le­mands vont fi­nan­cer des filtres

Les Echos - - ENTREPRISES & MARCHÉS - Ni­non Re­naud @Ni­nonRe­naud —Cor­res­pon­dante à Ber­lin

Après cinq heures d’in­tenses né­go­cia­tions avec les construc­teurs au­to­mo­biles jeu­di, le mi­nistre al­le­mand des Tran­sports, An­dreas Scheuer, a ob­te­nu des construc­teurs qu’ils mettent un peu plus en­core la main à la poche pour per­mettre aux au­to­mo­bi­listes de conti­nuer d’uti­li­ser leurs vé­hi­cules die­sel les moins ré­cents. « Nous sommes par­ve­nus à un ré­sul­tat construc­tif avec les construc­teurs al­le­mands », a-t-il ré­su­mé. Volks­wa­gen et Daim­ler ont ain­si ac­cep­té de fi­nan­cer à hau­teur de 3.000 eu­ros par voi­ture, sous cer­taines condi­tions, l’équi­pe­ment des mo­teurs de ces vé­hi­cules en filtre li­mi­tant les émis­sions de di­oxyde de car­bone. Ju­geant que ces ca­ta­ly­seurs ne sont tech­ni­que­ment pas fiables, BMW re­fuse tou­jours de les ins­tal­ler, mais le construc­teur ac­cepte de mo­bi­li­ser un mon­tant équi­valent pour ai­der ses clients à ache­ter un nou­veau vé­hi­cule.

Après Ham­bourg, Stutt­gart, Franc­fort et Ber­lin, Bonn et Co­logne vont mettre à leur tour la pres­sion sur les conduc­teurs de voi­tures die­sel.

Ces offres de­vraient néan­moins être li­mi­tées aux villes les plus pol­luées. An­dreas Scheuer a en outre pré­ci­sé qu’au­cun ca­ta­ly­seur n’était pour l’heure dis­po­nible sur le mar­ché pour les vé­hi­cules die­sel de norme Eu­ro 5. Au­tre­ment dit, la mo­der­ni­sa­tion des mo­teurs ne pour­ra pas in­ter­ve­nir avant 2020 ! Cet ac­cord ne sau­rait donc se sub­sti­tuer aux primes d’échange en vue de l’ac­qui­si­tion d’un nou­veau vé­hi­cule, qui pro­mettent d’être plus coû­teuses pour le consom­ma­teur. Or les in­ter­dic­tions de cir­cu­ler dans les mé­tro­poles al­le­mandes se mul­ti­plient. Après Ham­bourg, Stutt­gart, Franc­fort et Ber­lin, Bonn et Co­logne vont ain­si mettre à leur tour la pres­sion sur les conduc­teurs de voi­tures die­sel. La jus­tice al­le­mande a or­don­né jeu­di à ces deux mu­ni­ci­pa­li­tés d’in­ter­dire dans cer­tains sec­teurs la cir­cu­la­tion des vé­hi­cules die­sel an­ciens à par­tir d’avril 2019. Le tri­bu­nal de Co­logne a ain­si à son tour don­né gain de cause au mou­ve­ment éco­lo­giste DUH, qui avait por­té plainte contre les au­to­ri­tés du Land pour ré­cla­mer le res­pect des normes en ma­tière de te­neur en di­oxyde d’azote et l’in­ter­dic­tion des vé­hi­cules die­sel dans les deux villes.

Le mois der­nier, la chan­ce­lière An­ge­la Mer­kel avait an­non­cé sa vo­lon­té de faire mo­di­fier la loi fé­dé­rale sur le contrôle des émis­sions, afin de per­mettre aux au­to­ri­tés lo­cales de le­ver les in­ter­dic­tions de cir­cu­ler en fai­sant jouer le prin­cipe de pro­por­tion­na­li­té. Dans les villes où les va­leurs moyennes an­nuelles d’émis­sions de gaz pol­luant res­tent proches de la li­mite to­lé­rée par l’UE, les voi­tures die­sel pour­raient ain­si en­core cir­cu­ler. Cet amen­de­ment n’a néan­moins tou­jours pas été adop­té. Mer­cre­di, le porte-pa­role du gou­ver­ne­ment, Stef­fen Sei­bert, a in­di­qué que des cla­ri­fi­ca­tions tech­niques étaient né­ces­saires. Sans pré­ci­ser les­quelles, il a pro­mis que « ce­la de­vrait in­ter­ve­nir ra­pi­de­ment ». ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.