Le re­tour de l’Etat is­la­mique en Irak et en Sy­rie

Les Echos - - IDÉES & DÉBATS - J. H.-R.

On croyait l’Etat is­la­mique vain­cu après la perte des ter­ri­toires qu’il contrô­lait. Mais le mou­ve­ment ter­ro­riste (Isis, se­lon l’acro­nyme en an­glais) « ré­émerge. Il pra­tique des en­lè­ve­ments, des meurtres, des at­ten­tats en Irak et se bat avec fé­ro­ci­té en Sy­rie », écrit le « Fi­nan­cial Times ». Quatre ans après avoir au­to­pro­cla­mé son « ca­li­fat », l’Isis est de­ve­nu un mou­ve­ment clan­des­tin « ef­fi­cace » dans ces deux pays.

Une bombe à Mos­soul, qui fut l’éphé­mère ca­pi­tale du soi-di­sant ca­li­fat avant d’être re­prise par les forces ar­mées ira­kiennes en 2017, a tué trois en­fants. A Ti­krit, où les ter­ro­ristes ont mas­sa­cré 1.700 pri­son­niers, au moins cinq per­sonnes ont per­du ré­cem­ment la vie dans une at­taque à la voi­ture pié­gée. Le nombre d’at­taque à Kir­kouk a plus que dou­blé en 2018 par rap­port à 2017.

Pour le « FT », « la ré­émer­gence de l’Isis sous forme d’un mou­ve­ment de gué­rilla est un signe de l’exis­tence d’une me­nace per­sis­tante d’un groupe qui a ins­pi­ré des at­taques ter­ro­ristes meur­trières en Eu­rope et cho­qué le monde en­tier par ses mas­sacres, ses dé­ca­pi­ta­tions en Irak et en Sy­rie et l’es­cla­vage sys­té­ma­tique des femmes ».

D’après un porte-pa­role des Forces dé­mo­cra­tiques sy­riennes (FDS), une coa­li­tion do­mi­née par les Kurdes et com­pre­nant des élé­ments de l’Ar­mée sy­rienne libre, le mou­ve­ment surfe sur « l’in­sta­bi­li­té po­li­tique en Irak et en Sy­rie ». Et, se­lon les spé­cia­listes, il y a beau­coup plus de com­bat­tants que ce que l’on pré­di­sait. Ce qui oblige le main­tien de quelque 2.000 mi­li­taires amé­ri­cains en Sy­rie. En outre, l’Etat is­la­mique conti­nue de pros­pé­rer grâce à des ex­tor­sions de fonds et des en­tre­prises sous des prête-noms, no­tam­ment des conces­sion­naires au­to­mo­biles et des bu­reaux de change… —

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.