Nou­veaux pauvres et nou­veaux riches

Les Echos - - IDÉES & DÉBATS - D. Fo.

La thèse est au­da­cieuse, par­ti­cu­liè­re­ment au­dible en ces temps de sou­lè­ve­ment de la « France d’en bas » : notre pays, qui s’en­or­gueillit d’avoir por­té l’ef­fort sur la créa­tion d’em­plois de ser­vices à la per­sonne (1,2 mil­lion au­jourd’hui) fe­rait fausse route. En fait de nou­veaux jobs, c’est une nou­velle do­mes­ti­ci­té qu’il au­rait fait sur­gir, un phé­no­mène d’au­tant plus in­sou­te­nable sur le plan mo­ral que cette ré­sur­gence d’un autre siècle se se­rait pro­duite à grands coups de fonds pu­blics. En­cou­ra­gé, ce tra­vail do­mes­tique, de­ve­nu une vé­ri­table stra­té­gie éco­no­mique, au­rait du coup si­phon­né d’abon­dants sub­sides qui eussent été mieux em­ployés ailleurs, par exemple dans le main­tien ou la créa­tion de ser­vices pu­blics de proxi­mi­té. Le tra­vail des deux cher­cheurs, Clé­ment Car­bon­nier et Na­tha­lie Mo­rel, est fouillé. Ce qui ne le rend pas moins contes­table dans ses conclu­sions où l’idéo­lo­gie, par­fois, af­fleure. —

Par Clé­ment Car­bon­nier et Na­tha­lie Mo­rel. Edi­tions Seuil/La Ré­pu­blique des Idées.106 pages,11,80 eu­ros. Le Re­tour des do­mes­tiques

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.